[Chronique] Broken Things

Hello hello mes chers habitant de Brickhouse Lane, au menu du jour ragots, meurtre, suspense et enquête. Dans cette ville, trois filles pour qui le destin va basculer. Brynn McNally et Mia Ferguson, amie depuis le collègue, sont accusés d’un meurtre, celui de Summer Marks. Mais sont-elles si coupable que ça? C’est bien ce qu’on se demande.

  • Titre: Broken Things
  • Autrice: Lauren Olivier
  • Genre: Jeunesse/ Thriller
  • Edition: Albin Michel
  • Description: 477 pages
  • Prix: 19 euros

Broken Things est l’un des nombreux livres que j’ai acheté grâce à Instagram. Je l’ai vu passer de nombreuses fois dans fils d’actualité, et j’ai eu envie de me plonger dedans. Deux jeunes filles accusées du meurtre de leur meilleure amie. Mia, Brynn et Summer passaient beaucoup de temps ensemble à imaginer une suite à leur livre fétiche, Le chemin de Lovelorn de Georgia C. Wells. Obsédées par ce livre, les trois filles se sont créées un monde au sein de la forêt près de chez elles, imaginant rentrer de ce monde magique qu’est Lovelorn. Jusqu’au jour où tout à basculé … Tout accuse Mia et Brynn. On retrouve les personnages cinq ans plus tard, chacune de leur côté. Cette tragique histoire à eu raison de leur amitié.

Dans ce livre nous suivons le personnage de Brynn, jeune fille un peu perdue qui enchaîne les séjours en centre de désintoxication. On peut penser qu’elle a mal tournée, mais si elle en est là c’est bien de son plein gré. Elle est abîmée par la vie, et ne sait pas vraiment où est sa place. Nous suivons aussi le personnage de Mia, qui tout comme Brynn est secouée par la vie. Toute deux ont des situations précaires dû à leur histoire. Comment peut-on être autrement que brisée par une si terrible perte? Malgré cela, les personnages sont tout de même attachants, on a envie de les voir réussir et se sortir de cette mauvaise situation.

Concernant l’histoire, l’intrigue se rapproche de la série et saga Pretty Little Liars de Sara Shepard. On retrouve l’intrigue du meurtre non résolu d’une jeune fille. Des amies accusées de ce tragique fait. Les jeunes filles se retrouvent elles-même à mener leur propre enquête afin de connaître la vérité et par la même occasion se faire disculper. C’est un scénario pas très original mais qui m’a plus. Je me suis d’abord dit que ça allait être dur à lire et émouvant… J’ai été déçu de ma lecture. J’ai trouvé que le roman était assez long et pas assez approfondis. Tout le long du livre on tourne en rond, sans aucun vrai indice ni piste assez intéressante à suivre. C’est seulement dans les 100 dernières pages que des révélations apparaissent.

Contrairement à certains livres que je dévore, celui-là m’a duré un mois de lecture. Quand j’étais dedans j’ai enchaîner les pages et chapitres, mais à partir du moment ou je l’ai posé il était pas simple de s’y remettre. De mon expérience, je ne trouve pas qu’il soit addictif. Par contre, le suspense est bien présent jusque les dernières pages.

Un des points positifs de ce livre est l’écriture. La plume de l’autrice est agréable. J’aime son style, la façon dont elle formule les phrases. En ce sens on peut dire que ma lecture a été agréable, à lire. Grâce à son écriture, l’autrice à su nous faire aimer ses personnages hautes en couleurs, autant les principaux que les secondaires.

En bref, j’ai passé un bon moment lecture mais j’ai été déçu car l’intrigue est trop longue à mon goût. Les personnages sont attachants, malgré cela je n’ai pas eu cette addiction au livre, à ne plus pouvoir le lâcher. Cependant un certain suspense subsiste jusque la fin du roman.

Ma note: 2.5/5

Dites moi si vous avez lu ce livre, ou si il est dans votre Pal, xoxo VoyageAuGreDesMots

[Chronique] Ashes falling for the Sky

70781800_2561051200794865_680045420171284187_n.jpg

  • Titre: Ashes falling for the Sky
  • Auteurs: Nine Gorman & Mathieu Guibé
  • Genre: Romance contemporaine
  • Edition: Albin Michel
  • Description: 350 pages
  • Prix: 16.90 euros

Synopsis:

Lors de la soirée de pré-rentrée à l’université. Sky, décidé à laisser ses démons derrière elle, jette son dévolu sur Ash. Prête à assumer cette aventure d’un soir, elle ignore les avertissements de sa colocataire et se lance dans le jeu de la séduction, mais perd lamentablement la partie Elle fait fuir Ash, non sans avoir entrevu ses blessures. La part d’ombre d’un jeune homme qui a tout connu, même le pire. Surtout le pire…


Mon avis:

Par où commencer? Par vous dire que j’ai A-DO-RE ce roman! J’ai beaucoup appréhender cette lecture, je me suis dis que ça serait comme dans tous les romans de romance. Ce que j’entend par la, c’est bien évidemment un bad boy, une fille naïve et la fac qui est un lieu de découverte, où les gens s’ouvrent à toutes sortes de nouvelles choses. Et pourtant j’ai trouvé que l’intrigue était originale malgré ces éléments communs à toute les romances new adulte.

Ce roman est une très bonne surprise car j’ai trouvé qu’il ne suivait pas forcément la même trame traditionnelle. Ici nous avons deux personnages, personnages attachants qui ont chacun leur histoire, leurs secrets. Ash est un personnage tourmenté par son passé, un bad boy pas très fréquentable qui change de fille comme de chemise selon sa réputation. Et nous avons Sky qui est une fille aux multiples familiaux et sentimentaux. Elle a ce caractère fort et indépendant. Sky souhaite changer de vie et gagner sa liberté.  Ils vont se rencontrer lors d’une soirée de pré-rentrée à la fac. Une histoire de jeu, deux personnes, et de multiples règles: la partie va-t-elle bien se terminer? Les règles vont-elle bien être respectées?

Le roman se lit très rapidement car il est addictif et très léger à lire. Comme vous avez pu le voir dans la description du roman, ce sont deux auteurs qui ont écrient le roman. Deux auteurs à la plume agréable à lire et … complémentaire. Je vous assure que l’on ne peut pas deviner qui a écrit quoi. C’est d’ailleurs une question que je me suis posé à la fin, les chapitres sont fluide.

Dans ce roman vous avez deux points de vue, celui de Ash et celui de Sky. C’est un des points fort de ce livre, car on peut voir l’évolution des deux personnages à travers leur pensés, leur faits et gestes. J’ai trouvé cela très utile, et ça fait avancé l’intrigue. On peut se poser des questions via un personnages, et y répondre ensuite avec le point de vue du second personnage.

Il y a un point du roman sur lequel j’avoue être mitigée. J’ai trouver qu’il y avait beaucoup de sujets importants évoqués dans le livre tels que e suicide, la perte d’un ami, la grossesse, l’amitié le viol etc… Toutefois j’aurais aimé que ces sujets soit plus profond et non survolés.  Malgré ça le livre est fort en émotions (j’avoue avoir verser ma petite larme , une fois, ou plus pendant ma lecture)

C’est peut-être le cas dans pleins de romans mais avec celui ci c’est frappant. Vous vous demander de quoi je parle je suppose, et c’est très simple. Les prénoms et le titre. J’ai observer que les noms des personnages étaient en rapport avec la caractère et le rôle du personnage. Ash faisant référence aux cendres, au sombre et à la noirceur contrairement à Sky (le ciel en anglais) faisant référence à le lumière, au sourire. Pour ce qui est du titre je ne peut vous dire où, mais on a l’explication du titre dans le livre, que j’ai trouvé fort intéressant.

En bref, je recommande ce roman pour son addictivité, ses personnages attachants, son intrigue originale malgré des éléments répétitif à toutes romances. On m’a passé un bon moment avec cette lecture, qui nous présage un second tome.

Ma note:

5

J’espère que cette chronique vous aura plu, et qu’elle vous aura donné envie de le lire. N’hésitez pas à me dire votre avis en commentaire, si vous avez lu ce livre ou s’il est dans votre pal.

Almiss fin

[Chronique] Warcross II

52043290_403534613540528_7214694779708710026_n.jpg

  • Titre: Warcross, tome II
  • Autrice: Marie Lu
  • Genre: Science-fiction
  • Edition: Pocket Jeunesse
  • Description: 397 pages
  • Prix: (à noter)

Synopsis:

Emika n’est pas sortie indemne du championnat Warcross. Déterminée à mettre fin aux sinistres projets d’Hideo Tanaka, son ancienne idole, elle s’unit aux Phoenix Riders. D’autant plus qu’une nouvelle menace s’insinue dans les rues de Tokyo : quelqu’un a mis la tête d’Emika à prix. Sa seule chance de survie est Zéro, celui qu’elle a traqué pendant des semaines pour Hideo ! Emika découvre bientôt que sa protection a un prix. Jusqu’où sera-t-elle prête à aller pour détruire Hideo,
l’homme pour lequel elle aurait sacrifié sa vie ?


Mon avis:

Dès la sortie du roman en librairie, je me suis jetée dessus! J’attendais cela depuis presque un ans. Quelle n’a pas été ma joie de l’avoir entre les mains. L’objet livre est vraiment très jolie, encore plus que celle du premier tome. La couverture donne envie d’en savoir plus.

J’ai mis du temps à lire ce roman, non par manque d’envie mais par manque de temps. J’ai pu lentement me plonger dans cet univers totalement fou, ou les gens sont connectés par des lentilles Neurolink. Un univers fantastique très bien développer dans le premier tome par l’autrice. On retrouve dans ce tome-ci nos personnages, et on en découvre de nouveaux tout à fait attachants. Dans ce second tome les personnages sont en danger, et devront faire face à des gros ennuis, de gros soucis. Ils devront faire des choix, sujet à de nombreuses conséquences terrible.

J’ai passer un agréable moment dans ce livre. J’ai adoré retrouver les personnages. J’ai trouvé que le personnage d’Emika était très courageuse. Elle est forte malgré la situation, et essaie de sauver le monde au prix de sa vie. Elle fait tout ce qui est en son pouvoir pour éviter Hideo de contrôler le monde par le Neurolink. Va-t-elle réussir malgré tout les bâtons qu’ils lui seront mis dans les pâtes?

Ce qui m’a plu c’est le suspense qui règne tout au long du livre. On ne sait pas comment se terminera cette histoire. On peut s’imaginer la fin mais on ne sait pas bien comment elle peut en arriver là. On est tenue en haleine, et c’est juste magique de lire ce livre.

On ne sait pas ce qu’il va se passer. On est sur nos garde concernant certains personnages, on tombe dans le panneau d’autres. On est balader par l’auteur et c’est vraiment intriguant.

Je doit dire que je suis assez triste de quitter cet univers, ces personnages. J’aurais aimé les suivre durant encore quelques aventures.  En tout cas j’en garde une très bonne lecture. Je pense donc me plonger dans les autres livres de l’autrice.

Ma note: COEUR

[Chronique] Susan Hopper II

les-forces-fantomes

  • Titre: Les forces fantômes
  • Autrices: Cendrine Wolf et Anne Plichota
  • Genre: Fantastique/ Jeunesse
  • Edition: Xo édition
  • Description: 330 pages
  • Prix:  (à noter)

Synopsis:

Après des années passées dans l’orphelinat des Highlands en écosse, Susan goûte enfin au bonheur d’être accueillie par Helen Hopper, la femme au parfum perdu.
Très vite, pourtant, le passé revient la hanter. Douze de ses aïeux démoniaques se sont installés non loin du manoir des Hopper, bien décidés à réveiller la malédiction qui pèse sur elle. ils ont laissé Eliot, le fils des Hopper, dont elle est follement amoureuse, entre la vie et la mort.
Dans sa lutte contre les puissances du mal, Susan peut compter sur la bienveillance d’Alfred, le grand-père fou au cœur tendre, et de Georgette, sa chienne facétieuse.
Malgré la malédiction et ses conséquences effroyables, elle veut devenir Susan Hopper…


Mon avis:

Avant de vous donner mon avis sur ce livre, je doit vous avouer que ce roman traînait dans ma Pal depuis longtemps et qu’il est enfin lu. Depuis 2016, au salon de Montreuil, le livre attendait d’être lu. J’avais lu le premier tome et je ne sais pas pourquoi je n’ai pas lu directement ce second et dernier tome.

On retrouve nos personnages adorés, Susan et Eliot, sans oublier Alfred le grand père et Georgette la petite chienne adorable. Ces personnages sont encore plus touchants que dans le premier tome. Ils ont une certaine cohésion, qui n’était pas présente dans le premier tome. La famille fait peut à peu connaissance avec Susan, qui était en orphelinat depuis petite, et qui ne sait pas comment se comporter en présence d’une mère et du’un père.  Cette petite famille va toutefois vivre des moments tourments.

L’univers fantastique dans lequel on est plongé est absolument addictif, mais toutefois il est moins attrayant que dans le tome 1, qui avait mis la barre haute. Dans cet univers ou le mal est présent, les méchants sont là mais reste plutôt discret. Les moments où les méchants sont présent sont assez court et très rapide. J’aurais aimer des scènes un peu plus approfondi par les auteurs. Cela est sûrement dû au fait que le livre s’inscrit dans un registre jeunesse. Les démons qu’on nous décrit font peur mais pas tant que ça. Les personnages ne sont passez méchants? J’aurais aimer que ces personnages soit plus poussées et plus complexe, qu’il soit beaucoup plus malfaisant et cruel.

L’intrigue, quant à elle est plutôt lente dans les débuts, mais s’accélère dans la deuxième partie du livre. Un début que je qualifierais de lent, une fin un peu trop rapide mais toutefois elle est recherchée. Il n’y a pas beaucoup de suspense par rapport à la fin, c’est assez dommage, toutefois je doit dire que j’ai été surprise de comment on en arrive là. Ce tome-ci clôt la duologie.

Le roman est quand même addictif car l’écriture des deux autrices est très agréable à lire. Les deux autrices ont une telle cohésion qu’on ne sait qui a écrit quoi et je trouve cela toute à fait formidable!

Enfin je pourrais dire que j’ai adoré ce roman malgré une fin prévisible. Tout est dans le roman pour passer un très bon moment, émotions, amour … L’univers jeunesse et fantastique nous transporte ailleurs dans une aventure improbable accompagné de personnages adorable.

Ma note: 4

Connaissez vous cette duologie? Avez-vous envie de découvrir ces personnages si attachants?

Almiss fin

[Chronique] Dry

49735941_140716043496753_2027787175084022045_n

  • Titre: Dry
  • Auteur: Neal & Jarrod Shusterman
  • Genre: Sciences-fiction
  • Edition: Robert Laffon (Collection R)
  • Description: 445 pages
  • Prix: 17.90 euros

Synopsis:

Avez-vous déjà eu vraiment soif ?
La sécheresse s’éternise en Californie et le quotidien de chacun s’est transformé en une longue liste d’interdictions : ne pas arroser la pelouse, ne pas remplir sa piscine, limiter les douches…
Jusqu’à ce que les robinets se tarissent pour de bon. La paisible banlieue où vivent Alyssa et sa famille vire alors à la zone de guerre.
Soif et désespoir font se dresser les voisins les uns contre les autres. Le jour où ses parents ne donnent plus signe de vie et où son existence et celle de son petit frère sont menacées, Alyssa va devoir faire de terribles choix pour survivre au moins un jour de plus.


Mon avis:

J’ai beaucoup entendu parler de ce roman avant même de l’avoir entre mes mains. Ce roman a fait beaucoup de bruit sur instagram à sa sortie. Ayant été au salon de Montreuil, il était juste évidement que moi aussi j’allais le lire! Et poussée par Mariame de @redandbooks je me suis prise au jeu de l’histoire.

Ce roman aux traits apocalyptique, est très addictif mais effrayant. Les premières pages du roman introduisent une touche réel du monde, la sécheresse. Se roman se situe en Californie, où l’eau ne coule plus ni des robinets ni d’aucun autre endroit. La situation est angoissante et on ne sait pas à quoi s’attendre.

J’ai adoré l’univers dans lequel on est plongé. Les auteurs ont su implanté un monde apocalyptique dans lequel nous pourrions être un jour plongé. La sécheresse est déjà réelle dans certaines zones de la Terre et on sait tous qu’avec le réchauffement climatique, la planète pourrait endurer une grosse crise. C’est ce que dépeignent les deux auteurs dans leur livre. On va suivre Alyssa et ses compagnons durant cet épique épisode de sécheresse.

Les personnages ont chacun leur rôle dans l’histoire et ils le jouent à fond et à merveille. On suit d’abord Alyssa et Kelton, les deux voisins qui doivent se supporter et se tenir compagnie dans les premiers événements qui arrivent. On fera aussi la rencontre d’autres personnages au fur et à mesure de l’avancer de l’intrigue. Des personnages à la personnalité forte qui aideront ou pas les protagonistes à se sortir de mauvaises passes. Le groupes de jeunes va parfois faire de mauvais choix mais leur seul et unique but est de survivre à ce ko général. Sont-ils tous la pour le bien commun ou est-ce chacun pour soi dans cette galère? C’est ce qu’on se demande à chaque fois qu’un nouveau personnage entre en scène.

Le roman est écrit à quatre mains par les deux auteurs. Deux auteurs qu’on ne peut distinguer car ils sont vraiment en adéquation tout les deux. Shusterman père et fils ont trouver là un équilibre et une histoire complètement hors du commun à soumettre aux lecteurs. Ce roman addictif, fort et brutal est tout de même haletant à lire. On ne sait pas où donner de la tête et on est emporter par l’histoire et la tragique fin qui pourrait arriver.

Ce roman porte à réfléchir sur notre consommation d’eau et au futur de la planète. J’ai été très surprise de découvrir un tel roman. Il nous donne des frissons tout le long de la lecture. Je vous avouerais que la question que je me suis posé du début à la fin du roman c’est est-ce que ça va s’arranger? Les personnages vont-ils s’en sortir ou mourir? On ne sait réellement pas comment finit l’histoire avant même d’être dans les dernières pages.

En bref, ce roman donne à réfléchir. L’univers qui nous est dépeint fait peur mais pourrait d’ici quelques années être tout à fait réel. Méfiez-vous! Un roman totalement innovant à ne pas manquer! On ne ressort pas indemne de notre lecture, on n’en est que plus grand et avertit. Je recommande chaudement!

Ma note: 5 coup de coeur

Avez-vous lu ce livre? Qu’en avez vous pensé?

Almiss fin

[Chronique] Toi+Moi+Lui

46829734_2196943313879819_1741643621350285430_n

  • Titre: Toi+Moi+Lui
  • Autrice: Tijan
  • Genre: Romance
  • Édition: Hugo Roman
  • Description: 443 pages
  • Prix: 6.90 euros

Synopsis:

Summer Stolz est amoureuse de Kevin Matthews depuis le collège. Qui ne le serait pas ? Toutes les filles du campus en sont folles, et il reste rarement célibataire très longtemps…

Alors, quand une liaison naît entre leurs père et mère respectifs, et que Summer se retrouve en cohabitation avec son coup de cœur 24 heures/24, la situation prend un tournant… épicé.

Mais c’était sans compter sur sa rencontre avec le mystérieux Caden Banks. Un jeune homme rebelle, insoumis, dangereux… mais, surtout, terriblement sexy. Summer va alors devoir répondre à son cœur : peut-il battre pour deux garçons à la fois ?


Mon avis:

J’ai lu ce livre il y a un moment déjà et je peux vous dire que j’ai A-DO-RE! Il y avait tout dans ce livre pour me plaire. C’est, il me semble, ma troisième romance. Je ne suis pas déçu du tout! Cela faisait longtemps qu’un roman ne m’avais pas autant plu. De toutes mes lectures, l’intrigue est totalement innovante. Même si je pense que ça a dû déjà être fait auparavant.

L’intrigue du livre est totalement originale à mon goût. Une jeune fille amoureuse d’un garçon qui deviendra son demi-frère. Cette histoire est très bien mené par l’auteur, qui a une plume magnifique. Le style de l’auteur est doux à lire.

L’histoire nous est raconté par summer. Les personnages sont ultra attachants. Leur histoire, à chacun, est émouvante. Summer a perdu sa mère deux ans auparavant et on comprend que ce soit dur pour l’adolescente de voir son père heureux avec une autre femme. D’autant plus que cette femme est la mère du garçon dont elle est amoureuse. Ce qui fait de Kévin, son demi-frère. Ce petit bout de femme va ensuite faire la rencontre de Caden, et la son cœur balance.

On sait tout de suite qu’il y a un triangle amoureux. J’ai adoré ce triangle amoureux, deux hommes fort de caractère et par dessus tout bad boy à souhait et une fille perdue. Caden est protecteur et doux avec Summer, quand Kévin est juste amical et détestable. Quand à la jeune fille, c’est une autre affaire; cette dernière est un temps soit peu naïve et c’est soûlant. Clairement, à certains moments, on a envie de lui botter le train. Sur certains choix je ne l’ai pas trop comprise.

Ce roman m’a beaucoup fait pensé aux romans d’initiations. Les personnages grandissent, font de mauvais choix, se rattrapent par la suite. On sens une envie de bien faire et de ne pas vouloir se tromper. Malheureusement pour grandir il faut en passer par là. C’est très beau à lire.

Si je devais donner un point négatif, je dirais le suspense. Même si on en est pas sûr à 100%, on se doute fortement du dénouement de l’histoire. Toutefois cela ne m’a pas dérangé car j’ai été prise par l’élan et l’addiction du roman. Le temps défile, on est pris en haleine par l’histoire. A tout cassé, j’ai du mettre 5 heure de temps pour le lire entièrement.

Ma note: COEUR

Cette chronique vous a-t-elle donné envie de lire cette romance? Si vous l’avez lu, qu’en avez vous pensé?

Almiss fin

[Chronique] Grace and Fury I

45537639_368809187019640_4195820027527194981_n

  • Titre: Grace and Fury I
  • Autrice: Tracy Banghart
  • Genre: Dystopie/ Young Adult
  • Edition: Hachette
  • Description: 373 pages
  • Prix: 18 euros

Synopsis:

« À Viridia, les femmes n’ont pas le droit de lire. Pas non plus le droit de choisir leur mari, leur métier, leur avenir. Ni d’avoir des idées. »

Depuis toujours, Serina a été formée pour devenir une Grâce et satisfaire le prince héritier, s’il la choisit. Sa sœur Nomi, elle, a été entraînée pour servir Serina et l’aider à séduire le prince.

Quand le jour de la sélection des Grâces arrive enfin, rien ne se passe comme prévu. Nomi est retenue à la place de sa sœur, et Serina envoyée en prison pour un crime qu’elle n’a pas commis.

Aucune n’est prête à accepter ce destin qu’on leur impose.
Pour survivre, les deux sœurs vont devoir s’adapter.
Pour se retrouver, elles prendront tous les risques.

La révolte ne fait que commencer…


Mon avis:

J’ai reçu ce roman dans une box sur le thème de la royauté, de la cours, de princes et princesses. Ce roman convient tout à fait pour ce thème. C’est l’histoire de Sérina et Nomi, deux soeurs que tout oppose. Sérina est destinée à devenir une Grâce, une femme de l’Héritier du trône. Tandis que Nomi a été élevée pour être une suivante, la servante qui s’occupera de Sérina une fois au palais, qui l’aidera à s’habiller, se maquiller et autre.

Sérina est bien choisi, et est donc envoyé au palais pour une avant dernière sélection. L’héritier devra choisir trois grâce parmi toute celle qui se présentent au palais.Sauf qu’il n’a pas choisit Sérina mais Nomi et qu’il s’en ai suivit une descente aux enfers pour les deux sœurs.

Ce roman apporte une grande réflexion sur le devenir des femmes. Les femmes dans le roman n’ont aucun droit, ni de choisir un mari, ni leur métier ni quoi que ce soit. Les deux sœurs obéissent juste aux règles, pour pouvoir survivre. Elles ne vivent pas, elle survivent. Elle n’adhèrent pas à ce gouvernement et ont leur petite idée pour se rebeller. Ce livre porte à réfléchir, et si c’était nous?

C’est un roman de toute beauté. Ce roman est à la rencontre entre de La sélection de Kiera Cass et d’Hunger Games de Suzanne Collins. Avec des personnage fort en caractère. Deux héroïnes qui évoluent dans un univers qu’elles ne connaissent pas et dont elle ont peur. Sérine et Nomi sont deux personnages hyper attachante. Les sœurs sont solidaires entre elles même avec la distance qui les sépare.

En bref, j’ai adoré ce livre, du tout au tout! Avec ce roman,je frôle le coup de coeur. Je recommande fortement à ceux qui ont lu La Séléction de Kiera Cass!

Ma note:5

Almiss fin

[Chronique] Le tarot des éternels I

le-tarot-des-eternels-la-culpabilite-de-l-hermite-1086177-264-432

  • Titre: Le tarot des éternels I
  • Auteur: Daniel Bontemps
  • Genre: Fantastique/Policier
  • Edition: Nanachi
  • Description: 176 pages

Synopsis:

La jeunesse éternelle a beau être la meilleure assurance qui soit face aux ravages du temps, elle ne protège pas toujours des humeurs de la faucheuse. Alors quand la prestigieuse invitée de l’agora des nécromants de Toulouse est contrainte d’effectuer son dernier voyage sans avoir eu l’occasion de révéler ses ultimes secrets, les langues se délient et les pires intentions se révèlent, sur les tapis moelleux de la haute société qui se prélasse aux abords de la Garonne. Prisonniers d’une toile d’intrigues tissée par leurs impitoyables aînés, Ambre et Rodéric, deux jeunes enquêteurs débrouillards, vont devoir éclairer les zones d’ombre d’un crime à multiples facettes. Un meurtre parmi tant d’autres dans la ville rose, mais dont la particularité est qu’il concerne une immortelle.
Parcourez les ruelles étroites de Toulouse aux côtés d’un duo de détectives novices et d’un vénérable bibliothécaire roublard et calculateur, pour démêler les fils d’une intrigue où la politique se mêle de surnaturel, d’occulte et des secrets d’une communauté avide de conserver la vie éternelle qui coule dans ses veines, sans se soucier du prix de ce don divin.‌


Mon avis:

Je tenais à remercier l’autrice pour l’envoie de son roman. Cela me fait énormément plaisir de pouvoir faire des partenariats avec de nombreux auteurs afin de vous partager de nouvelles lectures, que vous n’auriez peut-être pas vu ou pas pris le temps de découvrir en temps normal. C’est le cas pour ce roman.

Je vous avouerais que cette lecture n’a pas été facile mais ne reste pas une mauvaise lecture en soi. Sur pleins de point j’ai aimé lire ce livre et c’est pourquoi c’est une bonne lecture pour moi. Je vous laisse avec la suite de mon avis pour savoir exactement pourquoi je vous recommande ce roman.

Ma lecture a été difficile car c’est un premier tome. L’auteur nous présente un univers qu’on ne connais pas encore et il y a beaucoup d’informations à nous donner pour pouvoir lire et comprendre l’histoire. Notamment, on apprend que cet univers est celui des Nécromants de Toulouse, une organisation de jeunes ducs et duchesses d’importantes familles différentes. Un nécromant, pour ceux qui serait un peu perdu, est un magicien qui évoque les morts (source: wikipédia)

Le roman débute sur une réunion de cette organisation, qui attend une invité. Cette invité est Béatrice Holdt et met du temps à arrivée, et pour la simple raison qu’elle a été assassinée! S’ensuit alors une enquête. On va suivre plusieurs personnages et essayer de découvrir le fameux coupable.

Il y a beaucoup de personnages, qui nous sont présentés au tout début du roman, ils nous sont présentés par un péché capital tel que l’orgueil ou bien encore la paresse et l’avarice. Peut-être est-ce dû à la densité des informations, mais l’identification à un personnage n’est vraiment pas simple. C’est assez frustrant je vous l’avoue.

En soi l’intrigue est pas mal. Un nouvel univers qui me plait bien, celui des nécromants de Toulouse. Une enquête policière, ce que je n’ai pas l’habitude de lire, mais qui est bien mené avec l’intrigue qui nous balade d’un suspect à l’autre et qu’on arrive pas à savoir qui est le meurtrier.

Je vous recommande ce roman si vous aimé les enquêtes et découvrir qui est le suspect, si vous aimé les univers sombres. Ce roman est alors fait pour vous.

Je n’ai pas terminé ce roman, il me reste seulement quelques pages à lire. C’est pourquoi, quand j’aurais refermer ce livre, je vous mettrais une note sur la fin du livre. Cela ne change, bien sûr, en rien mon avis concernant ce roman, car c’est un avis général sur l’ensemble du livre.

Ma note: 3

Almissfin

[Chronique] A la croisée des destins II

44744358_291487448372272_1244577621641035771_n

  • Titre: Le secret des D’El Vago
  • Auteur: Valentin Rousseaux
  • Genre: Fantastique
  • Edition: La plume et le Parchemin
  • Description: 480 pages
  • Prix:

Synopsis:

Les vacances s’annonçaient pourtant bien…

Malheureusement, lorsque Eléonore est grièvement blessée par une lame empoisonnée, l’univers de Sacha bascule. Son père a bien une solution, mais elle n’est pas sans risques.

Accompagné de ses quatre fidèles amis et du Maître Cocouane, Sacha s’engage alors dans un dangereux périple en quête de la Perle de Puissance…


Mon avis:

Je tenais à remercier l’auteur pour l’envoie de son second roman. J’avais adoré le premier tome et c’était une évidence pour moi, de lire le deuxième volet de cette saga.

Quand on commence ce deuxième tome, on ne s’imagine pas du tout ce qui va se passer dans le livre. Et ce qu’il y a est juste incroyable et magique! On passe par toute les émotions possibles en un clin d’œil. Je n’ai pas honte de dire que ce roman m’a fait verser des larmes, mais il m’a aussi fait drôlement rire.

Les personnages, déjà attachant dans le premier tome, le sont encore plus ici. Ils sont soudés et on voit à quel point on a besoin d’amis pour avancer. Le personnage de Sacha a mûri, il fait face à de nombreux choix et sait comment tout mettre en oeuvre pour réussir. Il est accompagné de ses amis, Thomas, Cyprien, Timothée et Eleonore. Avec eux on ne s’ennuie jamais! Ils forment une bonne équipe.

Concernant l’intrigue, je ne m’attendais pas à ça et j’ai été surprise, mais en bien! Ce roman est constituer de nombreuses intrigues, qui se mêlent et s’enchaînent à la perfection! On est tenu en haleine de A à Z!

L’auteur sait très bien quand lâché une bombe et renverser l’histoire à coup de révélations et de rebondissements! La plume de l’auteur est incroyable. Légère et agréable. L’auteur à son propre style bien à lui, et nous plonge dans cet nouvel univers magique.

En bref, cet auteur est à suivre et vaut le coup d’être lu! Ses personnages attachants, sa plume unique en son genre, et ses rebondissements font de ses romans des coup de coeur!

Ma note: (sans grande surprise)COEUR

Almiss fin

[Chronique] La vérité sur l’affaire Harry Quebert

41805995_484815128663878_7392796000194013468_n(1)

  • Titre: La vérité sur l’affaire Harry Quebert
  • Auteur: Joël Dicker
  • Genre: Contemporain/Policier
  • Edition: De Fallois
  • Description: 857 pages
  • Prix: 9.20 euros

Synopsis:

À New York, au printemps 2008, lorsque l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois. Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison.
Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l’enquête s’enfonce et il fait l’objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d’écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l’été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ?


Mon avis:

Avant tout autre chose, je me demande pourquoi je m’y suis pas mise plus tôt! On m’avait pourtant dit de ne pas attendre, que ça ne servait à rien! Mais bon … vaut mieux tard que jamais!! J’en ai tellement entendu parler que j’avais beaucoup d’attentes concernant ce livre, et heureusement je ne suis pas déçu loin de là! C’est un méga coup de coeur, et je suis heureuse de vous dire que c’est mon livre favoris!

J’ai adoré les différentes intrigues: le romancier qui n’arrive pas à écrire et qui doit se débrouiller car son éditeur attend et l’enquête policière sur la mort de Nola Kellergan. Ces deux intrigues se mêlent à la perfection et on a aucun mal à suivre ces deux histoires. L’enquête prend plus de place dans le roman car elle aide aussi l’intrigue du romancier.

Ce livre n’est que rebondissements, découvertes et suspens. À chaque chapitre un nouveau mystère s’ajoute à l’enquête mené par Marcus Goldman pour protéger son ami Harry quebert et trouver le meurtrier de Nola. On est balader par l’auteur, du début à la fin! On ne sait vraiment pas ce qui va nous arriver à la fin, et jusqu’au bout on ne sait pas ni si l’auteur aura écrit un livre, ni si on trouvera un meurtrier.

Parfois, il faut se méfier des apparences! Et dans ce roman c’est vraiment ça!

Les personnages sont très attachants. Ils ont (presque) tous une histoire propre qui nous touchent. On passe par toutes les émotions grasse à ses personnages et à cette intrigue. Nola, qui n’est pas un personnage « présent », nous touche beaucoup par son histoire, que l’on connait via les autres personnages.

Ce que vous devez savoir avoir d’ouvrir ce livre, c’est que dès que vous y mettez le nez, il sera difficile de le fermer avant la fin! On commence ce livre et on arrive à la dernière page sans s’en apercevoir. Pour la petite anecdote, je n’arrivais pas à choisir ma prochaine lecture et j’ai voulu lire juste un chapitre de trois livres; sauf qu’en lisant le premier chapitre je ne me suis pas arrêter et j’ai continuer jusqu’au troisième. Trop loin pour reculer…

Je recommande fortement ce roman addictif à tous! N’ayez pas peur, vous ne serez pas déçu. Et puis entre nous soit dis vous rater votre vie à ne pas le lire!

Ma note: 5 coup de coeur.png

Almiss fin