Mes partenariats avec des auteur(e)s

Aujourd’hui on se retrouve pour un article spécial, il ne s’agit pas d’un tag ou d’une chronique mais d’un article qui vous présente mes différents partenariats avec des auteurs. Je suis aussi partenaire de maison d’édition mais je vous ferais un article à part.

partenariat.jpg

  • Evelyne Contant:
  1. Enchantement I: La pierre de Lune
  2. Enchantement II: Atlantide
  3. Enchantement III: La table d’émeraude
  1. Le début de la fin: Destinée inconnue 
  • Caroline Blineau:
  1. Les pierres écarlates I: Les confessions de Barbe-Bleue (chronique à venir – livre en cours de lecture)

Je tenais aussi à remercier tout ces auteurs qui me confiance au quotidien en me confiant leurs romans. C’est vraiment une très bonne expérience à vivre.

PS: d’autres partenariats sont à venir très vite!

Publicités

[Tag] Adieu 2017

En cette fin d’année 2017, je vous retrouve avec un dernier tag. Il s’agit du tag adieu 2017 de Pocket Jeunesse.

tag adieu 2017.jpg1. Vos trois meilleures lectures de l’année:

C’est assez difficile de choisir car il y a eu beaucoup de livre que j’ai adoré cette année mais je dirai Phobos III de Victor Dixen, Miss Pérégrine et les enfants particuliers de Ransom Riggs, Illuminae I: Dossier Alexander de A. Kaufman et J. Kristoff.

2. Vos trois plus grande déceptions:

Je n’ai pas eu beaucoup de déception cette année. Il y a Shadow House de Dan Poblocki, Victoria rêve de Timothée de Fombelle et L’adversaire d’Emmanuel Carrère. Pour ces trois livres je m’attendais à quelque chose de mieux et ma déception a été frappante.

3. Le meilleur PKJ lu cette année:

C’est sans aucun doute Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers de Benjamin Alire Saenz parce que c’est un très bon livre qui fait réfléchir sur notre société et qui parle de sujet dit ‘tabou’ ou ‘sensible’.

4. Le livre que vous attendiez le plus en 2017:

Je suppose que c’est Phobos IV de Victor Dixen, dès que j’ai eu lu les trois premiers  romans de la saga. C’est vraiment un des romans que j’attendais le plus. Quand je l’ai eu je me suis dis « il y a d’autres livres à lire avant et qui attendent depuis plus longtemps » et au final c’est l’une de mes lectures du moment, je sais je suis faible 🙂

5. La meilleure suite:

Dans La sélection de Kiera Cass, j’ai adoré les deux premiers tomes mais j’ai encore plus aimé le tome 3. On peut dire que c’est une meilleure suite 🙂

6. Le premier livre lu en 2017:

Il s’agit de Outliers I de Kimberly McCreight que j’ai lu dans le cadre du Read A Thon. Je ne sais pas du tout pourquoi mais je m’en rappelle grâce à la photo que j’avais posté sur Instagram (et que je trouve laide au passage)

7. Le dernier livre lu en 2017:

Il me reste encore quelques jours pour lire mais je ne commencerais aucun livre. Mes dernières lectures seront donc Illuminae II et Les chroniques lunaires I de Marissa Meyer que je lis en parallèle l’un de l’autre.

8. Le livre dont vous avez le plus entendu parler (lu ou non):

C’est sans aucune hésitation que je vais dire Phobos IV. Ce livre a énormément été attendu. Dès sa sorti en librairie tout le monde en parlait sur Bookstagram.

9. La maison d’édition la plus lue:

Ou la! Je pense (mais je ne suis pas sûre à 100%) que c’est Robert Laffont avec sa Collection R.

10. Un roman qui vous a particulièrement ému:

Je dirais que c’est Tombée du Nid de Mathilde Noël. C’est un témoignage très touchant de parents qui ont adoptés un enfant trisomique. On a tout le témoignage du début à la fin de la procédure. Je le trouve très émouvant!

11. Un roman que vous avez beaucoup conseillé:

C’est sûrement Girl Online de Zoé Sugg qui est l’un de mes coups de cœur car je me reconnais beaucoup dans ce roman.

12. Votre « auteur de l’année »:

Mon auteur de l’année est irrévocablement Victor Dixen que j’ai pu rencontrer au SLPJ. C’est un auteur vraiment sympathique avec qui j’ai pu discuter (et même dans le métro!), il est d’une simplicité et d’une gentillesse à tomber. Et je ne veux pas qu’il y ai de sexisme alors mon autrice favorite de l’année est Kiera Cass car elle m’a fait passé trois nuits d’insomnie et j’ai adoré ça!

13. Votre meilleur souvenir lié au livre:

A jamais ça sera le fameux SLPJ de Montreuil! J’ai pu rencontrer bon nombre d’entre vous, de bloggueurs, de bookstagrammeurs et de booktubers. C’est un moment gravé dans ma mémoire. J’ai fait de belles rencontres avec des personnes qui sont devenues des amis ❤

14. Le livre avec la plus belle couverture:

Je ne l’ai pas encore lu mais la couverture que je trouve sublime est celle de La voleuse de secrets de Brenda Drakelibrary-jumpers,-tome-1---la-voleuse-de-secrets-777484-264-432.jpg

15. Le livre que vous attendez le plus en 2018

Alors là bonne question! Je ne sais pas du tout. J’ai prévu de ne pas acheter de livre. Je sais très bien que je ne tiendrais JAMAIS sans acheter de livre mais pour l’instant je ne sais pas du tout!


Pour finir j’aimerais savoir si vous êtes intéressés par deux articles, l’un sur mes coups de cœur et l’autre sur mes déceptions de cette année 2017. N’hésitez pas à me faire parvenir vos envies en commentaires! Joyeuses fêtes de fins d’année, et à l’année prochaine pour de nouveaux articles (si ce n’est pas avant!)

[Chronique] Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers

25012406_140798086581527_6794014160574218240_n

  • Titre: Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers
  • Auteur: Benjamin Alire Saenz
  • Genre: Contemporain/Romance
  • Edition: Pocket Jeunesse
  • Description: 359 pages
  • Prix: 17.90 euros

Ari, quinze ans, est un adolescent en colère, silencieux, dont le frère est en prison. Dante, lui, est un garçon expansif, drôle, sûr de lui. Ils n’ont a priori rien en commun. Pourtant ils nouent une profonde amitié, une de ces relations qui changent la vie à jamais…

C’est donc l’un avec l’autre, et l’un pour l’autre, que les deux garçons vont partir en quête de leur identité et découvrir les secrets de l’univers.


Mon avis:

Tout d’abord je tiens à remercier Hugo (Enchanteur Littéraire) pour ses conseils de lecture. Je n’aurai pas lu ce livre maintenant, mais peut être dans longtemps.

Ce livre est vraiment une merveille. Il traite de sujets importants, qui sont mis en valeur par les personnages. Les deux personnages qui incarnent ses sujets sont des garçons.

Aristote est le personnage principal, c’est lui qu’on suit tout au long du roman. J’ai trouvé ce personnage trop triste et trop négatif, cela m’a beaucoup déçu même si ça fait partit de l’intrigue. C’est un personnage solitaire qui n’arrive pas se faire d’amis et qui ne donne pas sa confiance aussi facilement. C’est un personnage en quête d’identité, il se cherche et essaye de savoir qui il est. Il est aussi à la recherche de l’histoire de son frère en prison, il aimerait savoir pourquoi sa famille faisait comme s’il n’existait pas.

Dante, l’un des personnages secondaires, deviendra son ami. Leur destin se sont croisé par hasard quand Aristote a décidé d’aller à la piscine. Dante a un bon caractère, il croque la vie à pleines dents. J’aime beaucoup son tempérament et ses actions, comme le fait qu’il veuille sauver un oiseau. Contrairement à Aristote, ce personnage assume tout à fait ses pensées et ce qu’il est. Il n’a peur de rien. Et encore moins du regard des autres. C’est d’ailleurs l’un des messages que transmet le livre, le fait de ne pas écouter les autres et de rester soi-même.

J’aime beaucoup le lien qui se créé entre les deux personnages. Lien qui se développera tout au long de l’intrigue. C’est tellement bien formulé qu’on ne voit pas les 359 pages défilés.

L’auteur a su parler de sujets profonds, important mais surtout tabou dans notre société. L’humanité a beaucoup de préjugés et le fait d’en parler dans un roman est vraiment une bonne idée et une belle façon d’aider les jeunes. On peut parler de thérapie, je pense, pour décrire ce roman.

L’auteur a une belle écriture fluide. Il écrit avec des mots simple, que tout le mode peut comprendre. Il écrit avec beaucoup de simplicité et de réalisme.

Comme vous avez pu le comprendre ce livre est un énorme coup de cœur pour moi. Je conseil ce roman à tous, c’est une roman qu’il fait lire, d’autant plus qu’il est à porté de tous. Il n’y a aucune hésitation à avoir sur ce roman! Il est complètement addictif et vous fera passer un excellent moment. A lire avec un bon petit thé!

Ma note: COEUR

[Chronique] Phobos III

25009593_170877786991903_8928373273280905216_n

  • Titre: Phobos III
  • Auteur: Victor Dixen
  • Genre: Dystopie
  • Edition: Robert Laffont (Collection R)
  • Description: 620 pages
  • Prix: 18.90 euros

Synopsis:

Fin du programme Genesis dans  1 mois… 1 jour… 1 heure…

Ils sont prêt à mentir pour sauver leur peau. Ils sont les douze naufragés de Mars. Ils sont aussi les complices d’un effroyable mensonge. Les spectateurs se passionnent pour leur plan de sauvetage, sans se douter du danger sans précédent qui menace la Terre.

Elle est prête à mourir pour sauver le monde. Au risque de sa vie, Léonor est déterminée à faire éclater la vérité. Mais en est-il encore temps?

Même si le compte à rebours expire, il est trop tard pour renoncer. 


Mon avis:

Le tome II m’avais laissé sur ma faim. Alors je me suis tout de suite penchée sur le tome III dès que j’ai pu.

J’ai adoré retrouver l’univers, la planète Mars et les personnages. C’est encore un tome très addictif que j’ai beaucoup beaucoup aimé. C’est à présent mon tome préféré de la saga, et je n’ai pas encore lu le tome 4.

Les personnages ont évolués, et pas qu’un peu! J’aime toujours autant le personnage de Marcus malgré la bombe qu’il a lâché à la fin du deuxième tome de la saga. Je reste aussi sur mes positions quant au personnage de Léonor que j’aime beaucoup! Elle est forte et sait ce qu’elle veut. C’est un personnage courageux et lucide. J’ai découvert d’autre personnage qui me touche et que je ne pensais pas aimé plus que ça. J’ai beaucoup aimé Safia dans ce tome-ci parce qu’elle s’est affirmée et imposée au sein du groupe.

Hormis ces personnages que j’aime bien il y en a plusieurs qui m’énerve et auquel je n’adhère pas du tout. Tout d’abord Serena McBee (mais je pense que c’est pour tout le monde hein!?) il est évident que c’est un mauvais personnages par ses actions et sa mentalité. Ensuite il y a Alexei, le pionnier Russe. Il m’énerve au plus haut point, encore plus que dans les tomes précédents, déjà par son caractère nerveux mais aussi parce qu’il se prend pour un chef alors qu’il n’est rien d’autre qu’un jeune homme comme tout les autres du programme de colonisation de Mars.  Et puis, Surprise, le personnage de Kris que j’aimais bien mais sans plus est devenue un personnage que je déteste. Je m’explique, elle est vraiment douce et gentille envers ses amis les autres pionniers, mais elle est asservie et soumise à Alexei, ce que je n’approuve évidement pas du tout! C’est un personnage naïf.

Un des côté positif de ce troisième tome est qu’on en apprend beaucoup sur les personnages ‘secondaires’ tels que Harmony McBee, la fille cachée de Serena. On l’a voit évoluer d’une manière positive. Ce personnage, qui n’était pas grand chose à mes yeux, est remonté dans mon estime! On découvre son histoire aussi touchante que celle de certaines pionnière. Elle est plus mise en avant que dans le tome II.

En ce qui concerne l’intrigue, on est servit! L’histoire est remarquable, entre révélations et rebondissements on en perd pas une miette. On est absorbés par ce récit addictif au possible. Comment et où l’auteur puise-t-il toute cette imagination?

Et puis la fin, on en parle de cette fin? J’ai trop hâte de pouvoir lire le tome IV, pour avoir des réponses à mes questions. Un quatrième tome qui promet d’être spectaculaire!

Ma note: COEUR

[Chronique] Phobos origines

  • Titre: Phobos origines
  • Auteur: Victor Dixen
  • Genre: Science-Fiction/  Dystopiephobos origines
  • Edition: Robert Laffont, Collection R
  • Description: 300 pages
  • Prix: 14.90 euros

Synopsis:

Six pionniers en apparence irréprochables. Six jeunes terriens rongés par leurs secrets. Six dossiers interdits, qui auraient dû le rester.

Ils incarnent l’avenir de l’humanité. Six garçons doivent être sélectionnés pour le programme Genesis, l’émission de speed-dating le plus folle de l’Histoire, destinée à fonder la première colonie humaine sur Mars. Les élus seront choisis parmi des millions de candidats pour leurs compétences, leur courage et, bien sûr, leur potentiel de sélection.

Ils dissimulent un lourd passé. Le courage suffit-il pour partir en aller simple vers un monde inconnu? La peur, la culpabilité ou la folie ne sont-elles pas plus puissantes encore? Le programme Genesis a-t-il dit toute la vérité aux spectateurs sur les « héros de l’espace »?

Ils doivent faire le choix de leur vie, avant qu’il soit top tard. 


Mon avis:

J’ai lu ce livre après le tome 2 et avant le tome 3 sur les conseils de Hugo du blog Enchanteur Littéraire. Si tu passes par ici, merci pour ce conseil précieux!

Ce tome-ci est un hors-série qui concerne seulement les personnages masculins à savoir les pionniers de Mars avant et pendant leur audition ainsi que avant le lancement de la fusée. L’auteur a eu une excellente idée car en lisant le tome 2 je me disais justement « c’est dommage qu’il n’y ai pas ce point de vue masculin ». Maintenant c’est fait!

Ces personnages mystérieux pour nous lecteurs, se sont ouvert à nous à travers cette lecture. On connait leur secret, ce qu’ils étaient avant le programme. J’ai découvert les faces cachés des pionniers. Sauf une, celle de Marcus qui reste toujours mystérieuse et secrète. On ne sait pas vraiment grand chose du personnage et certainement cela qui fait son charme.

L’écriture de l’auteur est toujours aussi agréable et on ne se lasse vraiment pas de ses écrits. Son écriture est légère, fluide et nous transporte dans un voyage vers Mars. On est plongé dans un univers hors du commun.

Comme le début de cette saga, ce tome ci est une perle. J’ai adoré changer de point de vue. Et j’en ai appris plus sur les personnages.

Ma note: 

5

[Chronique] L’Adversaire

On se retrouve aujourd’hui pour ma chronique sur L’adversaire d’Emmanuel Carrère que j’ai lu en lecture commune avec La fée bouquineuse. Vous retrouverez sa chronique ici.


  • Titre: L’adversaire

  • Auteur: Emmanuel Carrère
  • Genre: Témoignage
  • Edition: Foliol'adversaire
  • Description: 211 pages
  • Prix: 6.60 euros

Synopsis:

« Le 9 janvier 1993, Jean-Claude Romand a tué sa femme, ses enfants, ses parents, puis tenté, mais en vain, de se tuer lui-même. L’enquête a révélé qu’il n’était pas médecin comme il le prétendait et, chose plus difficile encore à croire, qu’il n’était rien d’autre. Il mentait depuis dix-huit ans, et ce mensonge ne recouvrait rien. Prêt d’être découvert, il a préféré supprimer ceux dont il ne pouvait supporter le regard. Il a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité.

Je suis entré en relation avec lui, j’ai assisté à son procès. J’ai essayé de raconter précisément, jour après jour, cette vie de solitude, d’imposture et d’absence. D’imaginer ce qui tournait dan sa tête au long des heures vides, sans projet ni témoin, qu’il était supposé passer à son travail et passait en réalité sur des parkings d’autoroute ou dans les forêts du Jura. De comprendre, enfin, ce qui dans une expérience humaine aussi extrême m’a touché de si près et touche, je crois, chacun d’entre nous. »


Mon avis:

Pour commencer, j’ai connu ce livre grâce à l’un de mes cours à la fac. On en a lu un extrait qu’on a commenté, j’avais bien aimé et j’ai voulu lire l’oeuvre entière.

J’ai aimé lire ce livre mais sans plus. L’histoire était intrigante car c’est un fait divers qu’on raconte dans ce roman. C’est une histoire vrai qu’on a mis sous forme de récit. J’ai voulu voir comment l’auteur a su transformer la réalité et l’horreur de cette histoire en quelque chose de moins horrible.

Ce livre étant une bonne lecture, reste toutefois truffé de défauts selon moi. Il y a beaucoup de petites choses qui m’ont déplu, tant dans l’histoire que dans les personnages.

Le personnage de Jean-Claude Romand est un menteur, qui de plus croît à ses mensonges. Je n’ai pas du tout aimé de côté là. Vous allez me dire que c’est là le centre de l’histoire, mais justement cela m’a dérangée car c’était quelque chose de trop présent. Le personnage mentait à tout vas et pour n’importe quoi.  Il aurait pu, à mon avis, en parler à une ou quelques personnes qui seraient dans la confidence et qui auraient pu aider Romand à s’en sortir. De plus, les mensonges et les fait de Romand sont redondant: l’argent escroquer, les séparations avec Corinne et Florence …

L’histoire nous ai raconté par un narrateur. Ce dernier a contacter Roman afin de connaître l’histoire et son ressenti. Ce qui se passait dans sa tête lorsqu’il mentait et lorsqu’il a commis cet acte irréparable d’ôter la vie à sa femme, ses enfants et ses parents. Romand est un tueur, coupable dès faits qui lui son reproché. Toutefois, le narrateur le place, dans son récit, en tant que victime. Je ne comprend d’ailleurs pas du tout son point de vue. Comment peut-il penser une chose pareil après un acte aussi ignoble?

Pour ce qui est des personnages secondaires tels que sa femme et Luc Ladmiral (son meilleur ami), on ne peut que les trouver naïfs. Les mensonges étaient là, bien présent et son entourage ne s’est aperçu de rien. Comment cela est-ce possible? C’est une histoire assez étrange, troublante et qui n’a ni queue ni tête.

Ce que je n’ai pas aimé dans la globalité du roman c’est qu’on ai pas assez de détails du procès. On en sait plus sur la vie de Romand et comment il en est arrivé à tuer des gens, que sur le dérouler du procès.

Ce que j’aurai aimé avoir dans ce roman c’est différents points de vue. peut-être celui  de Luc. Je pense que cela nous aurait éclairé sur beaucoup de choses. J’aurai apprécié des détails du procès, parce que nous avons rien sur ce derniers, ou presque.

En bref, c’est une bonne lecture simple à lire car l’écriture de l’auteur est agréable et fluide mais  avec de nombreux défauts. C’est une bonne expérience étant donné que ce n’est pas mon genre de prédilection.

Ma note: 3

[Chronique] Phobos II

  • Titre: Phobos
  • Auteur: Victor Dixenphobos tome 2
  • Genre: Science-fiction/ Dystopie
  • Edition: Robert Laffont (Collection R)
  • Description: 490 pages
  • Prix: 17.90 euros

Synopsis:

Reprise de la chaîne Genesis dans 3 secondes…, 2 secondes…, 1 seconde…

Ils croyaient maîtriser leur destin. Ils sont douze pionniers du programme Genesis. Ils pensaient avoir tiré un trait sur leur vie d’avant pour devenir les héros de la plus fabuleuse des odyssées. En réalité, ils sont les victimes de la plus cruelle des machinations.

Elle croyait maîtriser ses sentiments. Sur Mars, Léonor espérait trouver la gloire et, pourquoi pas, l’amour. Elle pensait pouvoir ouvrir son cœur sans danger. En réalité, elle a ouvert la boîte de Pandore du passé.

Même si les souvenirs tournent au supplice, il est trop tard pour oublier.


Mon avis:

J’ai commencé la lecture du tome 2 tout de suite après le tome 1. Ce à quoi je ne m’attendais pas c’est que l’on continue l’histoire exactement là où elle s’est arrêtée.

Ce tome est surprenant et l’on ne s’attend pas vraiment à ce qu’on va y découvrir. Il est aussi addictif que le premier. Surtout, on lâche pas le livre avant le dernier mot de la dernière page. Quand on plonge dans le paysage de Mars on n’en sort pas indemne. On est dans une ambiance angoissante, on ne sait pas vraiment ce qu’il va advenir de nos protagonistes.

Dans ce deuxième tome, beaucoup de liens d’amour et d’amitié se créent.  Tout au long du roman, on voit les personnages se rapprocher. Il y a certains personnages qui restent en retrait et d’autres qui s’affirment plus et se montre au grand jour.

L’intrigue tourne un peu en rond au début. Alors que les personnages doivent se mettre d’accord, on voit bien une scission en deux groupes: le premier qui veut retourner sur Terre et se venger de Serena et le second qui veut poursuivre sa vie sur Mars et trouver une solution pour survivre. Les personnages ne trouvent d’issus à leur situation puis on décèle une ouverture dans le complot dont ils sont victime et on voit un meilleur avenir pour nos 6 couples.

En plus de suivre nos 6 couples de pionniers, on suit la diabolique Serena et son amant/disciple Arthur Montgomery. On la déteste de plus en plus au fur et à mesure que l’intrigue avance. Sa cruauté augmente; De plus elle est agaçante quand on le voit des yeux de Léonor et des autres.

Les personnages que j’ai aussi aimé suivre sont Harmonie McBee, qui n’est pas du tout comme sa mère, et Andrew Fisher. Deux personnages qui forment un duo de choc pour aider nos héros. Ils se lient d’amitié pour sauver les pionniers de Mars. Ce sont deux personnages que tout oppose, à part le fait que Serena les recherche pour les détruire. A eux deux ils savent trop de chose, et ils sont à éliminer selon Serena.

Et puis la fin, vous voulez qu’on en parle? Cette fin dont personne ne s’attend. Cette fin qui nous brutalise le cœur. Maintenant je n’attend que la suite, le troisième 3, pour connaître la suite; autant dire le mois prochain :/

En bref, un deuxième tome qui annonce une merveilleuse suite. On a hâte de retrouver nos personnages, et de suivre leur aventure sur Mars, la planète rouge.

Ma note: COEUR