Jeunesse·Sciences fiction

Phobos, tome 2 de Victor Dixen

  • Titre: Phobos
  • Auteur: Victor Dixenphobos tome 2
  • Genre: Science-fiction/ Jeunesse
  • Edition: Robert Laffont (Collection R)
  • Description: 490 pages
  • Prix: 17.90 euros

Synopsis:

Reprise de la chaîne Genesis dans 3 secondes…, 2 secondes…, 1 seconde…

Ils croyaient maîtriser leur destin. Ils sont douze pionniers du programme Genesis. Ils pensaient avoir tiré un trait sur leur vie d’avant pour devenir les héros de la plus fabuleuse des odyssées. En réalité, ils sont les victimes de la plus cruelle des machinations.

Elle croyait maîtriser ses sentiments. Sur Mars, Léonor espérait trouver la gloire et, pourquoi pas, l’amour. Elle pensait pouvoir ouvrir son cœur sans danger. En réalité, elle a ouvert la boîte de Pandore du passé.

Même si les souvenirs tournent au supplice, il est trop tard pour oublier.


Mon avis:

J’ai commencé la lecture du tome 2 tout de suite après le tome 1. Ce à quoi je ne m’attendais pas c’est que l’on continue l’histoire exactement là où elle s’est arrêtée.

Ce tome est surprenant et l’on ne s’attend pas vraiment à ce qu’on va y découvrir. Il est aussi addictif que le premier. Surtout, on lâche pas le livre avant le dernier mot de la dernière page. Quand on plonge dans le paysage de Mars on n’en sort pas indemne. On est dans une ambiance angoissante, on ne sait pas vraiment ce qu’il va advenir de nos protagonistes.

Dans ce deuxième tome, beaucoup de liens d’amour et d’amitié se créent.  Tout au long du roman, on voit les personnages se rapprocher. Il y a certains personnages qui restent en retrait et d’autres qui s’affirment plus et se montre au grand jour.

L’intrigue tourne un peu en rond au début. Alors que les personnages doivent se mettre d’accord, on voit bien une scission en deux groupes: le premier qui veut retourner sur Terre et se venger de Serena et le second qui veut poursuivre sa vie sur Mars et trouver une solution pour survivre. Les personnages ne trouvent d’issus à leur situation puis on décèle une ouverture dans le complot dont ils sont victime et on voit un meilleur avenir pour nos 6 couples.

En plus de suivre nos 6 couples de pionniers, on suit la diabolique Serena et son amant/disciple Arthur Montgomery. On la déteste de plus en plus au fur et à mesure que l’intrigue avance. Sa cruauté augmente; De plus elle est agaçante quand on le voit des yeux de Léonor et des autres.

Les personnages que j’ai aussi aimé suivre sont Harmonie McBee, qui n’est pas du tout comme sa mère, et Andrew Fisher. Deux personnages qui forment un duo de choc pour aider nos héros. Ils se lient d’amitié pour sauver les pionniers de Mars. Ce sont deux personnages que tout oppose, à part le fait que Serena les recherche pour les détruire. A eux deux ils savent trop de chose, et ils sont à éliminer selon Serena.

Et puis la fin, vous voulez qu’on en parle? Cette fin dont personne ne s’attend. Cette fin qui nous brutalise le cœur. Maintenant je n’attend que la suite, le troisième 3, pour connaître la suite; autant dire le mois prochain :/

En bref, un deuxième tome qui annonce une merveilleuse suite. On a hâte de retrouver nos personnages, et de suivre leur aventure sur Mars, la planète rouge.

Ma note: COEUR

Jeunesse·Sciences fiction

Phobos, tome 1 de Victor Dixen

  • Titre: Phobos
  • Auteur: Victor Dixenphobos tome 1.jpg
  • Genre: Science-fiction/ Jeunesse
  • Edition: Robert Laffont (Collection R)
  • Description: 433 pages
  • Prix: 17.90 euros

Synopsis:

Six prétendantes. Six prétendants. Six minutes pour se rencontrer. L’éternité pour s’aimer. 

Ils veulent marqué l’histoire avec un grand H. Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

Elle veut trouver l’amour avec un grand A. Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour….

Même si le rêve vire au cauchemar il est trop tard pour regretter. 


Mon avis:

J’ai commencé ce roman après tout le monde, avec un temps de retard je l’avoue. Mais comme on le dit toujours: vaut mieux tard que jamais! Avec ce synopsis qui m’a alléché, je tremblais d’impatience de me lancer dans la lecture de ce livre.

Une télé-réalité sur Mars sous forme de voyage pour conquérir et coloniser l’espace. Quoi de mieux? C’est original et novateur, et nous fait voyager avec les prétendants et prétendantes du programme.

La lecture est addictive et passionnante. Qui aurait pu penser à une télé-réalité sur Mars? Il n’y a que Victor Dixen pour créer cet univers! Son écriture, juste magnifique et agréable à lire, nous permet l’évasion dans un nouvel univers: la conquête de la planète Mars.

Les personnages sont attachants. Personnages blessés par la vie, en candidatant pour le programme Genesis, ils veulent se reconstruire. Personnellement je me suis senti touché par leur histoire à chacun.  Le fait qu’il n’y ai pas le point de vue des prétendants les rend très mystérieux et on a encore plus envie de les découvrir personnellement. On connait leur histoire grâce aux informations qu’ils donnent aux filles lors de leur échanges, mais on ne sait pas ce qu’ils pensent des prétendantes contrairement à elles.  Il manque d’après moi, juste le point de vue des personnages masculins, à savoir les six prétendants. Cela apporterait un petit plus. Mais encore une fois c’est selon moi.

Le personnage que j’aime beaucoup est celui de Léonor, d’où on a le point de vue du côté des prétendantes. Elle n’a pas été gâtée par la vie et la « Salamandre » ne l’aide pas dans sa vie, au contraire elle la complique. On a de l’empathie pour elle et on aimerait l’aider dans ses choix.

En étant lecteur on connait l’entièreté de l’histoire, à savoir ce qui se passe dans le vaisseau. On connait ce qui se passe sur la chaîne Genesis comme les spectateurs. Et ce qui se passe dans les locaux de Cap Canaveral: les coulisses du programme et les messes basses des organisateurs. On sait donc ce qui est prévu et on connait le coté tragique de l’expédition. On se demande vraiment ce qui va arrivé: la vie miraculeuse ou la mort prédite de nos personnages? Ça donne un rythme intéressant à l’histoire.

Un dernier point que je ne vais qu’effleurer pour ne pas vous spoiler, c’est la fin. L’auteur sait très bien y faire pour amener le suspense jusqu’à la fin, la dernière page, le dernier mot.

En bref, c’est excellente lecture originale et addictive à souhait et peuplé de personnages attachant. Un voyage vers Mars que l’on ressent tout comme si l’on était à bord du vaisseau avec les personnages.

Ma note: COEUR

Etant donné que ce livre est un énorme coup de cœur, je vais me mettre de suite à la lecture du tome 2.

Romance·Sciences fiction

Titania 3.0 de Pauline Pucciano

  • Titre: Titiana 3.0
  • Auteur: Pauline PuccianoTitiana 3.0
  • Genre: Sciences-fiction/Romance
  • Edition: Magnard
  • Description: 332 pages
  • Prix: 15.90 euros

 

Synopsis:

Paris, XXII° siècle. La société devenue ultralibérale n’obéit plus qu’aux lois impitoyables de l’argent des réseaux sociaux et du paraître. De grandes multinationales amassent des millions, dont Morgane Corp., qui fait fortune en prélevant et en revendant des organes ..

Titiana est devenue une icône des réseaux sociaux au physique presque irréel, tant elle ne cesse de modifier son apparence. Adulée, suivie par des millions de followers, rien ne la prédestine à rencontrer Jan,  simple jeune homme de dix-neuf ans, poète à ses heures perdues. Et pourtant! Lorsqu’il se rencontrent, c’est le coup de foudre.

Ce que ne sait pas encore Jan, c’est que cette créature énigmatique, à cent lieues de son univers, a signé un pacte avec la mort… Peu à peu, il mesure tout sa fragilité. Mais leur histoire d’amour naissante se complique lorsqu’un officier de police ordonne à Jan d’enquêter sur elle. Qui est Titania? D’où provient sa richesse? Que cache son immense solitude? En cherchant à comprendre, Jan découvre à quel point il est urgent de la sauver.


Mon avis:

Tout d’abord, je tenais à remercier les éditions Magnard pour l’envoie de ce roman. C’est donc avec une immense joie que je me suis lancée dans cette lecture, d’un nouveau genre pour moi.

On rencontre, dans ce roman, Jan et Titania, les personnages principaux, qui sont intriguant et attachant chacun à leur manière. Deux personnages que tout oppose: choix de vie, richesse, personnalité et niveau de notoriété. Jan le poète qui est plutôt réservé et discret, contrairement à Titania qui est connue et qui a une personnalité extravagante tout comme son apparence.

Les personnages vivent dans une époque futuriste par rapport à la notre, à savoir au 22° siècle. L’univers dépeint par l’auteur est extraordinaire et nous plonge dans un Paris inconnu pour nous ou règne réseaux sociaux et apparence en tout genre.

J’ai beaucoup aimé dans cette histoire le fait qu’il n’y ai pas que le coté positif de la société, mais aussi le coté triste, le « revers de la médaille » comme on pourrait dire. On voit que la société est divisé en deux avec les Libertons (ce sont les citoyens) et les Hors réseaux (ce sont les SDF).

Pour ce qui est de l’histoire, on y rentre assez facilement des les premières pages. L’intrigue est prenante et nous tient en haleine jusque la fin du roman. Une question subsiste durant toute l’intrigue: Qui est vraiment Titania?

Il y a seulement un petit truc qu’il faut savoir pour lire ce livre, c’est que dans le roman il y a des diminutif qui reviennent souvent tels que RV (réseau vecteur) et HR (hors réseau). Cela peut déranger au début, mais devient plus fluide au fur et à mesure de notre lecture.

En bref, j’ai beaucoup aimé l’histoire, malgré un début un peu long. C’est tout de même un roman que je conseille car il nous fait découvrir de nouvelles choses. En un mot ce roman est innovant.

4

Sciences fiction·Young Adult

Illuminae, tome 1 ~Amie Kaufman & Jay Kristoff

  • Titre: Dossier Alexanderilluminae1
  • Auteur: Amie Kaufman et Jay Kristoff
  • Genre: Science-fiction/Young Adult
  • Edition: Casterman
  • Description: 607 pages
  • Prix: 19.90 euros

 


Synopsis:

Ce matin de 2575, lorsque Kady rompt avec Ezra, elle croit avoir vécu le pire moment de sa vie. L’après-midi même, leur planète est attaquée par une entreprise interstellaire sans foi ni loi – BeiTech. Obligés de fuir, Kady embarque sur le vaisseau Hypatia, Ezra sur l’Alexander.

Très vite, Kady soupçonne les autorités de leur cacher la vérité. Avec l’aide d’Ezra – le seul en qui elle peut avoir confiance -, elle pirate le réseau informatique de leur flotte, accédant à des données confidentielles qui mettent en cause leur propre état-major.

Alors qu’ils sont toujours traqués par BeiTech, l’intelligence Artificielle censée les protéger se met à agir d’une façon étrange …


Mon avis:

Le roman s’ouvre sur un email du groupe Illuminae vers la direction générale concernant le dossier Alexander. C’est un dossier d’une extrême importance. On commence l’enquête avec les interrogatoires de deux jeunes, Kady et Ezra. On comprend très vite qu’il s’est passé quelque chose d’étrange, à savoir des attaques venant de BeiTech, une entreprise interstellaire.

En commençant ce roman je ne savais pas du tout à quoi m’attendre, je n’ai pas l’habitude de lire ce genre de roman. J’étais sceptique quant au dérouler de l’intrigue, même après avoir lu le résumé qui indique pas mal de chose sur l’histoire.

Ce qui m’a énormément plu c’est la couverture,la mise en page et la forme du roman.

Concernant les personnages, ceux de Kady et Ezra m’ont énormément plu. Ce sont mes petits chouchous.

Kady est un personnage déterminé dans ce qu’elle fait. Elle va au bout des choses. C’est un personnage sentimental, mais elle ne le montre pas et reste discrète de ses émotions. On la connait en profondeur via un journal intime, qu’elle écrit pendant qu’elle est dans l’Hypatia, une navette.

Ezra est sympathique mais surtout drôle! Il nous fait rire à chaque apparition, que ce soit dans un dialogue ou même dans les narrations, sa touche d’humour apporte une certaine fraîcheur au roman, surtout dans l’ambiance glaciale qu’inspire le livre. Ce que j’ai beaucoup apprécié avec ce personnage c’est sa relation avec Kady, on ne sait jamais à quoi s’attendre quand ils parlent tout les deux par tchat, ils sont touchant et on aime pas les savoir loin l’un de l’autre.

Durant toute l’histoire, il y a des rebondissements auxquels on ne s’attends pas et ça donne de l’action dans le récit. A chaque moment un nouveau truc peut arrivé. Il y a un passage dans le livre ou je ne savais pas comment régir, j’étais horriblement triste et à la fois j’avais de l’admiration pour ce qui se passait car on a un rebondissement énorme en plein roman. Et pour clore le tout on ne s’attend pas du tout à la fin, on ne la sens pas venir tel quelle est.

J’ai un profond respect pour les auteurs de ce roman qui ont su me faire voyager dans l’espace, à bord des vaisseaux l’Alexander et l’Hypatia. Le récit est ponctué d’action toute plus surprenante les une que les autres. Ce que je trouve aussi magique, et qui apporte une touche originale à l’histoire, c’est la mise en page. Ce sont des petites choses comme cela qui aide à l’immersion totale dans l’univers que nous peignent les auteurs.

Cet univers a su me plaire, ainsi que ses personnages très attachant, ce roman est un coup de coeur. Ça a été une excellente lecture qui m’a fait découvrir tout un univers que je ne connaissais pas et que je n’aurai peut-être pas lu si je n’avais pas été en lecture commune.

COEUR

Dystopie·Jeunesse·Sciences fiction

The book of Ivy, tome 2 de Amy Engel

  • Titre: The revolution of ivy
  • Auteur: Amy Engeltherevolutionofivy.jpg
  • Genre: Sciences-fiction/ Jeunesse/ Dystopie
  • Edition: Pocket Jeunesse
  • Description: 282 pages
  • Prix: 6.95 euros

 


Synopsis:

Au-delà de la barrière, l’hiver approche. Il va me falloir trouver des vivres, un abri. Et des alliés. Mais je dois aussi faire un choix: oublier ma vie d’avant, me venger de ceux qui m’ont trahie .. ou mener une révolution?

Je ne suis plus une Westfall ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre.


Mon avis:

Le roman commence et reprend là où s’est terminé le premier tome. Ivy a été bannie de la ville et a passé la barrière. Elle ne peut plus faire marche arrière. Tout le monde l’a trahie, même les membres de sa propre famille, qu’y n’ont rien fait pour la sortir de ce faux pas.

L’héroïne se retrouve seule, a tenter l’aventure dans l’inconnu. Un endroit qu’elle ne connait pas, dont elle ne sait rien. Perdu au milieu de nulle part, à ne pas savoir où aller.

Ce second tome est dans la continuité du premier tome donc on est directement plongé dans l’histoire. Etant donné que je l’ai lu à la suite du tome 1 c’est pour moi, comme si je n’avais pas fini le premier.

J’ai beaucoup aimé ce roman, notamment pour ses nombreux rebondissements. Il y a certains moments qui ont été prévisible comme le passage avec Mark Laird, mais cela reste tout de même une belle lecture.

Quand on commence on ne lâche plus le roman et les pages défilent sans même qu’on s’en rende compte. De plus nous retrouvons les personnages de Ivy et Bishop, qui sont mes personnages favoris du livre. On fait aussi de nouvelles rencontres, avec les personnages de Ash et Caleb, avec qui Ivy va former une petite famille.

Dans le roman l’esprit de famille est beaucoup présent mais par différents aspect comme la loyauté qu’on a envers les siens ou les relations qu’on nouent avec des gens qui font que l’on a une deuxième famille. La famille de sang et la famille qu’on se construit, qu’on choisis. La est tout le questionnement de l’histoire: le sang ou l’amour des autres?

Dans ce deuxième l’intrigue avance vite et on est surpris sur certaines chose dont je tairais ce qui se passe. C’est un très bon roman, que je conseil de lire en hiver. Pourquoi? Parce que l’histoire se déroule en hiver et auprès d’un bon feu ce doit être une lecture merveilleuse.

Si ce deuxième tome est une belle lecture, il n’en reste que j’ai préféré le tome 1. Cette duologie remporte tout de même une place dans mes saga coup de cœur.

Ma note: 5

Jeunesse·Sciences fiction

The book of Ivy, tome 1 de Amy Engel

  • Titre: The book of Ivy
  • Auteur: Amy Engelthe book of ivy
  • Genre: Sciences-fiction/ Jeunesse/ Dystopie
  • Edition: Pocket Jeunesse
  • Description: 301 pages
  • Prix: 6.95 euros

 


Synopsis:

Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule mission: tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Je me prépare pour ce moment depuis toujours. Peu importe mes sentiments, mes désirs, mes doutes, car les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche ..

 


Mon avis:

Le roman s’ouvre sur une cérémonie de mariage. Ivy est l’une des mariés, et va se placer dans les rangs pour attendre d’être appeler. Elle sait déjà à qui elle va partager sa vie, et pour cause, depuis deux ans! On comprend très vite que c’est sa sœur qui aurait dû être à sa place auprès de son « époux », mais que le mariage à été annulé. L’explication du pourquoi est donné rapidement dans les premières pages. Le fils du président ne voulait pas se marie avant 18 ans.

Ivy va remplacer sa sœur aux côtés de Bishop Lattimer, le fils du président. C’est à ce moment que l’intrigue se met en place, et que l’histoire commence vraiment!

J’ai beaucoup aimé ce roman pour plusieurs raisons évidentes. La première est que le décor est très bien planté dès le premier chapitre, on sait directement dans quel genre de livre on est, et ce, sans même avoir lu le résumé avant. C’est-à-dire que dès les premières lignes on comprend comment Ivy est arrivé là, quels objectif elle a et comment elle pense gérer les choses malgré les imprévus.

La deuxième raison est que l’ambiance du roman est assez étrange, on ne sait pas vraiment si les personnages vont bien s’aimés, se détestés ou autre et c’est ce fil qui nous tient jusque la fin du roman. On a envie de savoir comment va évoluer la relation particulière de ces deux personnages.

Pour ce qui est des personnages, j’ai adoré le personnage de Ivy, personnage central du roman. Elle est attachante, et personnellement j’arrive à m’identifier à elle car elle est dans mes âges. Je la trouve courageuse de faire ce qu’elle fait, c’est-à-dire d’accepter la mission donnée par son père, mais une question persiste: Ivy, va-t-elle aller jusqu’au bout des choses et tuer Bishop comme ce qui est prévu depuis le début? Ou aura-t-elle le courage d’affronter son père?

Pour le personnage de Bishop, il est attachants. Dès le début, il apparaît très compréhensif vis-à-vis du comportement « agressif » de sa femme. Il essaie de la mettre à l’aise et c’est vraiment très sympa car il n’est pas du tout comme les autres hommes qui se sont mariés. On peut le constater grâce à une apparition, dans le roman, des voisins de Ivy et Bishop. J’ai apprécié ce personnage car il est travaillé en profondeur, et qu’on le comprend, enfin pour ma part.

J’ai trouvé que ce roman était un peu comme La sélection. J’ai beaucoup aimé le rapprochement de ces livres, que j’adore. Les deux univers sont similaire à quelques détails prêt.

C’est un livre addictif que je conseil car il est à la fois original, doux et très léger pour une lecture d’été. Le suspense perdure du début à la fin, et à aucun moment on ne se lasse de cette lecture. C’est une très bonne lecture, qui est même un coup de cœur pour moi, que je vais lire et relire!

Ma note: COEUR

 

Dystopie·Sciences fiction

La 5e Vague, tome 1 ~ Rick Yancey

  • Titre: La 5e Vague
  • Auteur: Rick Yancey1_Français
  • Genre: Science-fiction/ Dystopie
  • Edition: Robert Laffont (Collection R)
  • Description: 592 pages
  • Prix: 18.50 euros

Synopsis:

1er vague: Extinction des feux

2 vague: Déferlante

3e vague: Pandémie

4e vague: Silence

A l’aube de la 5e vague, sur une autoroute désertée, Cassie tente de Leur échapper… Eux, ces être qui ressemblent trait pour trait aux humains et qui écument la campagne, exécutant quiconque a le malheur de croiser Leur chemin. Eux, qui ont balayé les dernières poches de résistance et dispersé les quelques rescapés. Pour Cassie, rester en vie signifie rester seule. Elle se raccroche à cette règle jusqu’à ce qu’elle rencontre Evan Walker. Mystérieux et envoûtant, ce garçon pourrait bien être son ultime espoir de sauver son petit frère. Du moins si Evan est bien celui qu’il prétend…


Mon avis:

Le roman débute avec Cassie, qui pense qu’elle est la dernière humaine sur terre. Elle espère que ce ne soit pas le cas, et que c’est seulement ce que voudrait les Autres: qu’elle pense être seule. Elle nous dit qu’elle s’appelle Cassie, mais pas pour Cassandra ou autre, non pour Cassiopée.

Elle sait qu’elle a changé depuis le début de l’Arrivé. Elle n’est plus la Cassie qu’elle était auparavant mais qu’elle est capable de tuer.

Au tout début j’ai eu du mal à commencer le roman et à me familiariser avec les mots comme les Autres, les Silencieux et d’autres. Je ne savais pas très bien qui ils étaient et ça me déstabilisait. Mais au fur et à mesure de la lecture ça m’est devenu plus facile, et tout d’un coup cela m’a paru une évidence: j’adore ce roman!

Tout en adorant le roman, quelques petites choses m’ont tout de même dérangé. Cela peut être une force pour l’avancé de l’histoire, mais le changement de point de vue m’a perturbé au début. Je le savais car j’en avait entendu parler mais ce n’était pas ce à quoi je m’attendais.

Nous avons plusieurs points de vue notamment celui de Cassie, de Sammy, de Ben ou d’autres. J’ai beaucoup aimé le personnage de Cassie, sûrement parce quelle ouvre le roman et que c’est, je pence, le personnage principale de l’histoire. Elle est attachante et à une motivation hors pair. J’ai trouvé ce personnage très courageux. Il y a eu parfois des moments où je n’approuvait pas ces choix, mais elle reste tout de même un excellent personnage. Evan Walker est aussi un personnage que j’adore! Il est mystérieux au possible et on est soucieux de savoir (autant que Cassie) si c’est un personnage du bien ou de mal. J’ai adoré l’avoir à mes côtés tout le long du récit.

J’ai beaucoup aimé le fait que le roman est addictif, qu’il nous tient en haleine du début à la fin.

En bref, c’est un début de trilogie très prometteur que je compte suivre de près! Espérons que la suite soit à la hauteur de ce premier tome!

Ma note: 18.5/20