Jeunesse·Sciences fiction

The book of Ivy, tome 1 de Amy Engel

  • Titre: The book of Ivy
  • Auteur: Amy Engelthe book of ivy
  • Genre: Sciences-fiction/ Jeunesse/ Dystopie
  • Edition: Pocket Jeunesse
  • Description: 301 pages
  • Prix: 6.95 euros

 


Synopsis:

Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule mission: tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Je me prépare pour ce moment depuis toujours. Peu importe mes sentiments, mes désirs, mes doutes, car les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche ..

 


Mon avis:

Le roman s’ouvre sur une cérémonie de mariage. Ivy est l’une des mariés, et va se placer dans les rangs pour attendre d’être appeler. Elle sait déjà à qui elle va partager sa vie, et pour cause, depuis deux ans! On comprend très vite que c’est sa sœur qui aurait dû être à sa place auprès de son « époux », mais que le mariage à été annulé. L’explication du pourquoi est donné rapidement dans les premières pages. Le fils du président ne voulait pas se marie avant 18 ans.

Ivy va remplacer sa sœur aux côtés de Bishop Lattimer, le fils du président. C’est à ce moment que l’intrigue se met en place, et que l’histoire commence vraiment!

J’ai beaucoup aimé ce roman pour plusieurs raisons évidentes. La première est que le décor est très bien planté dès le premier chapitre, on sait directement dans quel genre de livre on est, et ce, sans même avoir lu le résumé avant. C’est-à-dire que dès les premières lignes on comprend comment Ivy est arrivé là, quels objectif elle a et comment elle pense gérer les choses malgré les imprévus.

La deuxième raison est que l’ambiance du roman est assez étrange, on ne sait pas vraiment si les personnages vont bien s’aimés, se détestés ou autre et c’est ce fil qui nous tient jusque la fin du roman. On a envie de savoir comment va évoluer la relation particulière de ces deux personnages.

Pour ce qui est des personnages, j’ai adoré le personnage de Ivy, personnage central du roman. Elle est attachante, et personnellement j’arrive à m’identifier à elle car elle est dans mes âges. Je la trouve courageuse de faire ce qu’elle fait, c’est-à-dire d’accepter la mission donnée par son père, mais une question persiste: Ivy, va-t-elle aller jusqu’au bout des choses et tuer Bishop comme ce qui est prévu depuis le début? Ou aura-t-elle le courage d’affronter son père?

Pour le personnage de Bishop, il est attachants. Dès le début, il apparaît très compréhensif vis-à-vis du comportement « agressif » de sa femme. Il essaie de la mettre à l’aise et c’est vraiment très sympa car il n’est pas du tout comme les autres hommes qui se sont mariés. On peut le constater grâce à une apparition, dans le roman, des voisins de Ivy et Bishop. J’ai apprécié ce personnage car il est travaillé en profondeur, et qu’on le comprend, enfin pour ma part.

J’ai trouvé que ce roman était un peu comme La sélection. J’ai beaucoup aimé le rapprochement de ces livres, que j’adore. Les deux univers sont similaire à quelques détails prêt.

C’est un livre addictif que je conseil car il est à la fois original, doux et très léger pour une lecture d’été. Le suspense perdure du début à la fin, et à aucun moment on ne se lasse de cette lecture. C’est une très bonne lecture, qui est même un coup de cœur pour moi, que je vais lire et relire!

Ma note: COEUR

 

Fantastique·Jeunesse

Shadow House, tome 1 de Dan. Poblocki

  • Titre: Shadow House, la rencontre
  • Auteur: Dan. Poblockicouv72573550
  • Genre: Fantastique/Jeunesse
  • Edition: Hachette
  • Description: 224 pages
  • Prix: 15.90 euros

 


Synopsis:

Le manoir Larkspur. Ils sont tous venus y chercher quelque chose. Pour Poppy, une famille. Pour Azuma, un pensionna. Pour Marcus, une école de musique. Pour les jumeaux Dashet Dylan, un plateau de tournage.

Mais rien de tout cela les attendait. Le manoir Larkspur n’est pas la maison de leurs rêves. C’est a prison où leurs pires cauchemars deviennent réalité.

 


Mon avis:

On découvre dans les quatre premiers chapitres, les différents protagonistes de l’histoire. Il y a cinq personnages. Poppy, Azuma, Marcus, Dash et Dylan. Les enfants sont invité dans le manoir Larkspur, chacun pour une raison différente.

J’ai eu la chance de lire ce petit roman, grâce aux éditions Hachette et à leur concours auquel j’ai participé et gagné!

Je n’ai, toutefois,  pas apprécié ce roman pour plusieurs choses. Les personnages sont jeunes et on ne peut s’identifier à eux. Ils sont chacun spéciaux à leur manière. Mon personnage favoris est Poppy car elle un peu comme la meneuse. Les autres personnages sont très naïfs, innocent, ce qui doit être du à leur âge.

Ce que j’ai beaucoup aimé c’est la mise en page du roman, la couverture ainsi que les pages à l’intérieur qui donne envie de lire. Le roman est original, certes, mais je ne lirai pas la suite car je n’ai pas accroché.

Les frissons, promit dans le roman, n’ont pas été au rendez-vous.. Je m’attendais vraiment à mieux, c’est une déception.

Ma note: 5/20

Jeunesse

Victoria rêve ~ Timothée de Fombelle

  • Titre: Victoria rêve
  • Auteur: Timothée de Fombellevictoria reve
  • Genre: Jeunesse
  • Edition: Gallimard Jeunesse
  • Description: 105 pages
  • Prix: 13.50 euros

 


Synopsis:

Victoria voulait une vie d’aventures, une vie folle, une vie plus grande qu’elle. Et l’on disait autour d’elle: « Victoria rêve ». Mais depuis quelque temps, un monde imaginaire débarquait dans son existence. Elle avait l’impression d’une foule de personnages qui descendait de sa bibliothèque en rappel pour semer leur pagaille. Victoria voulait savoir ce qui lui arrivait. Y-avait-il un lien avec les livres qui disparaissaient de sa chambre?

 


Mon avis:

L’histoire s’ouvre sur le personnage de Victoria qui marche dans la rue. Se sentant suivit elle se retourna et pointa un crayon sur la gorge de l’inconnu qui la suivait. Victoria rêve de situations assez étranges. Elle rêve d’être poursuivit par des gens armés. Elle rêve d’une vie d’aventures qui se veux folle et extraordinaire.

On suit le personnage de victoria, très rêveuse, elle envie une vie où il se passe des choses. Ce n’est pas un personnage que j’apprécie beaucoup. Son côté rêveuse est serte au cœur du roman mais trop présent. J’aime beaucoup le personnage de Jo, et le personnage de Léa nous apparaît très populaire dans le collège de Victoria. Il s’est installé comme une rivalité entre les deux filles.

Ce roman fait à la fois réfléchir sur les rêves des petites filles, l’imagination débordante de Victoria. Le roman est basé sur le fait de grandir.

La plume de l’auteur est une déception, c’est ce qui m’a le plus déplu. Son style est propre à lui. J’ai Tobie Lolness mais je ne l’ai pas lu et j’ai entendu dire que l’on peut aimé certain de ses livres mais en adoré d’autre, par ses styles différents.

Ma note: 10/20