[Chronique] Les chroniques lunaires I

26065794_1872337543078957_2519399847006568448_n

  • Titre: Cinder
  • Auteure: Marissa Meyer
  • Genre: Dystopie/ Science-fiction
  • Edition: Pocket Jeunesse
  • Description: 413 pages
  • Prix: 17.90 euros

Synopsis: 

Humains et androïdes cohabitent tant bien que mal dans la ville de New Beijing. Une terrible épidémie ravage la population. Depuis l’espace, un peuple sans pitié attend son heure…

Personne n’imagine que le salut de la planète Terre repose sur Cinder, brimée par son horrible belle-mère. Car la jeune-fille, simple mécanicienne à demi humaine, détient sans le savoir un secret incroyable, un secret pour lequel certains seraient prêts à tuer …


Mon avis:

J’avais de très nombreuses fois entendu parler des Chroniques lunaires sans pour autant m’y intéresser de plus près. C’est seulement pendant les vacances que j’ai lu le résumé et que l’envie de commencer cette saga a été très forte. Quand j’ai enfin eu le premier tome entre les mains, je me suis lancé dans cette lecture sans plus attendre.

Je ne m’attendais pas du tout à ça. A vrai dire j’imaginais une simple réécriture du célèbre compte Cendrillon, mais modernisé. J’étais vraiment trop contente et excité de me lancer dans cette nouvelle aventure, vu l’engouement autour de cette saga. Je n’ai pas été déçu du tout!

L’histoire met quelques chapitres à se mettre en route, le temps de poser les bases de l’histoire. On distingue très bien le conte dans l’intrigue, c’est subtil et bien mené par l’auteure. On retrouve les éléments clés tels que par exemple la belle-mère n’aimant pas sa belle-fille, le bal où cette dernière ne peut aller…

Concernant les personnages, j’ai eu un coup de cœur pour Cinder qui est un personnage très courageux, qui subit les attaques de sa sœur Pearl et de sa belle-mère Adri. Elle fait parti de cette famille mais se sent exclue. La seule qui ne la rejette pas est Peony, sa jeune sœur tout à fait adorable. J’ai beaucoup aimé le personnage de Peony, toutefois je la trouvais très (peu être trop?) naïve. On a aussi le personnage d’Iko auquel je me suis attaché et qui est l’androïde de Cinder.

Comme vous l’aurez compris je n’aime vraiment pas Adri et Pearl. Elles sont hautaines et mauvaises. Ce sont deux personnages détestables. Elles le sont autant que la reine Levana, si vous voulez mon avis.  Mais c’est là l’un des éléments clés du conte, et l’auteure à très bien su l’intégré dans l’intrigue.

La plume de l’auteure est très agréable à lire. Elle nous transporte dans ce voyage à travers le temps, dans ce conte intemporel. On est captivé du début à la fin, et on ne lâche pas le roman avant la dernière ligne.

Ce premier tome est un énorme coup de cœur pour moi. J’ai hâte de lire cette suite, et de découvrir les nouveaux personnages dont il est peuplé, comme l’annonce les simples titres des autres tomes.

Ma note:  COEUR

Publicités

[Chronique] Illuminae II

26152097_188298048574828_656643913364275200_n(1)

  • Titre: Dossier Gemina
  • Auteur: Amie Kaufman et Jay Kristoff
  • Genre: Dystopie/ Science-fiction
  • Edition: Casterman
  • Description: 670 pages
  • Prix: 19.90 euros

Synopsis:

Sur la station spatiale Heimdall, tout le monde se prépare à la grande fête de Terra. Certains plus intensément que d’autres: la fille du commandant, Hanna Donnely, experte en mode et en arts martiaux, aimerait bien faire la fête jusqu’au bout de la nuit.

C’est à ce moment précis que BeiTech lance son attaque, envahissant la station avec une violence inouïe. Ceux qui résistent sont éliminés. Les autres, capturés. Quant au fuyards, ils sont traqué sans relâche.

Parmi les rescapés: Hanna et Nik, un véritable bad boy issu d’une grande famille mafieuse. Les deux ados que tout sépare s’allient pour sauver leur peau. Pendant que s’amoncellent les cadavres dont certains d’êtres très proches…


Mon avis:

Retrouver cette science-fiction crée par ces deux auteurs a été juste merveilleux. Se replonger dans l’univers a été formidable car on est transporté dans l’espace pour un excellent voyage.

Ce livre est le deuxième tome de la saga Illuminae mais nous ne retrouvons pas Kady et Ezra, les deux protagonistes principaux. Nous faisons la connaissance de Hanna et de Niklas. Ces deux personnages que tout oppose mais qui devront s’allier pour parer les attaques de BeiTech.

Au début, j’ai vraiment eu beaucoup de mal avec le personnage de Hanna Donnelly. Je la trouvais très prétentieuse, extravertie et orgueilleuse. Elle n’avait de yeux que pour elle et son copain Jackson, et se ventait de cette relation. C’était vraiment un personnage soûlant au plus haut point.  Toutefois, plus on avance dans l’intrigue et plus elle nous montre qu’elle a de la jugeote et qu’elle peut réfléchir. C’est un personnage qu’on apprend à apprécier et qu’on aime beaucoup pour ses actions et ses réflexions.

Pour ce qui est de Niklas, il est au début assez absent de l’histoire, mais devient important au fur et à mesure que les pages se tournent. On a pour lui du dégoût quant à ses fréquentions, ce qu’il fait et ce qu’il est, mais c’est une opinion qui change au fil des pages. C’est un personnage assez drôle qui nous fait rire à la moindre occasion. Il sait aussi nous émouvoir. Il est courageux et sensible et on comprend bien pourquoi Hanna et lui développe une relation enflammée.

On a aussi le personnage de Ella, la cousine de Nik, qui est très important à l’intrigue. C’est une Geek. L’informatique n’a plus de secret pour elle. On sait qu’elle est handicapée, qu’elle n’a plus ses jambes. C’est un personnage qu’on ne peut qu’aimer! Elle est attachante, et touchante.

L’intrigue met un peu de temps à se développer, à peu près une centaine de page. Ce qui nous laisse le temps de nous adapter aux nouveaux personnages. Ensuite nous avons plus de 500 pages d’actions, de rebondissements et de révélations qui nous tienne en haleine. On ne voit pas les 670 pages passées! On est totalement addict et on ne s’arrête de lire qu’une fois le livre terminé et refermé.

C’est très agréable à lire car nous avons une mise en page exceptionnelle. Par rapport a premier tome, celui-là est encore plus fournis et touffu. La mise en page aide à la compréhension du livre et nous immerge totalement dans l’univers.

Nous avons une fin étonnante. Elle nous surprend et nous annonce un troisième tome encore plus addictif et original que les deux premiers romans.

Ce roman est un énorme coup de cœur et j’ai hâte de découvrir le tome 3 et ce que nous réserve les deux auteurs après cette fin explosive! Je vous conseille vraiment de vous lancer dans cette merveilleuse saga, vous ne serez pas déçu du tout! Si vous aimez l’espace, ce livre est alors fait pour vous!

Ma note: COEUR

Retrouvez ici la chronique de Hugo avec qui j’ai fais une LC

[Chronique] Phobos III

25009593_170877786991903_8928373273280905216_n

  • Titre: Phobos III
  • Auteur: Victor Dixen
  • Genre: Dystopie
  • Edition: Robert Laffont (Collection R)
  • Description: 620 pages
  • Prix: 18.90 euros

Synopsis:

Fin du programme Genesis dans  1 mois… 1 jour… 1 heure…

Ils sont prêt à mentir pour sauver leur peau. Ils sont les douze naufragés de Mars. Ils sont aussi les complices d’un effroyable mensonge. Les spectateurs se passionnent pour leur plan de sauvetage, sans se douter du danger sans précédent qui menace la Terre.

Elle est prête à mourir pour sauver le monde. Au risque de sa vie, Léonor est déterminée à faire éclater la vérité. Mais en est-il encore temps?

Même si le compte à rebours expire, il est trop tard pour renoncer. 


Mon avis:

Le tome II m’avais laissé sur ma faim. Alors je me suis tout de suite penchée sur le tome III dès que j’ai pu.

J’ai adoré retrouver l’univers, la planète Mars et les personnages. C’est encore un tome très addictif que j’ai beaucoup beaucoup aimé. C’est à présent mon tome préféré de la saga, et je n’ai pas encore lu le tome 4.

Les personnages ont évolués, et pas qu’un peu! J’aime toujours autant le personnage de Marcus malgré la bombe qu’il a lâché à la fin du deuxième tome de la saga. Je reste aussi sur mes positions quant au personnage de Léonor que j’aime beaucoup! Elle est forte et sait ce qu’elle veut. C’est un personnage courageux et lucide. J’ai découvert d’autre personnage qui me touche et que je ne pensais pas aimé plus que ça. J’ai beaucoup aimé Safia dans ce tome-ci parce qu’elle s’est affirmée et imposée au sein du groupe.

Hormis ces personnages que j’aime bien il y en a plusieurs qui m’énerve et auquel je n’adhère pas du tout. Tout d’abord Serena McBee (mais je pense que c’est pour tout le monde hein!?) il est évident que c’est un mauvais personnages par ses actions et sa mentalité. Ensuite il y a Alexei, le pionnier Russe. Il m’énerve au plus haut point, encore plus que dans les tomes précédents, déjà par son caractère nerveux mais aussi parce qu’il se prend pour un chef alors qu’il n’est rien d’autre qu’un jeune homme comme tout les autres du programme de colonisation de Mars.  Et puis, Surprise, le personnage de Kris que j’aimais bien mais sans plus est devenue un personnage que je déteste. Je m’explique, elle est vraiment douce et gentille envers ses amis les autres pionniers, mais elle est asservie et soumise à Alexei, ce que je n’approuve évidement pas du tout! C’est un personnage naïf.

Un des côté positif de ce troisième tome est qu’on en apprend beaucoup sur les personnages ‘secondaires’ tels que Harmony McBee, la fille cachée de Serena. On l’a voit évoluer d’une manière positive. Ce personnage, qui n’était pas grand chose à mes yeux, est remonté dans mon estime! On découvre son histoire aussi touchante que celle de certaines pionnière. Elle est plus mise en avant que dans le tome II.

En ce qui concerne l’intrigue, on est servit! L’histoire est remarquable, entre révélations et rebondissements on en perd pas une miette. On est absorbés par ce récit addictif au possible. Comment et où l’auteur puise-t-il toute cette imagination?

Et puis la fin, on en parle de cette fin? J’ai trop hâte de pouvoir lire le tome IV, pour avoir des réponses à mes questions. Un quatrième tome qui promet d’être spectaculaire!

Ma note: COEUR

[Chronique] Phobos origines

  • Titre: Phobos origines
  • Auteur: Victor Dixen
  • Genre: Science-Fiction/  Dystopiephobos origines
  • Edition: Robert Laffont, Collection R
  • Description: 300 pages
  • Prix: 14.90 euros

Synopsis:

Six pionniers en apparence irréprochables. Six jeunes terriens rongés par leurs secrets. Six dossiers interdits, qui auraient dû le rester.

Ils incarnent l’avenir de l’humanité. Six garçons doivent être sélectionnés pour le programme Genesis, l’émission de speed-dating le plus folle de l’Histoire, destinée à fonder la première colonie humaine sur Mars. Les élus seront choisis parmi des millions de candidats pour leurs compétences, leur courage et, bien sûr, leur potentiel de sélection.

Ils dissimulent un lourd passé. Le courage suffit-il pour partir en aller simple vers un monde inconnu? La peur, la culpabilité ou la folie ne sont-elles pas plus puissantes encore? Le programme Genesis a-t-il dit toute la vérité aux spectateurs sur les « héros de l’espace »?

Ils doivent faire le choix de leur vie, avant qu’il soit top tard. 


Mon avis:

J’ai lu ce livre après le tome 2 et avant le tome 3 sur les conseils de Hugo du blog Enchanteur Littéraire. Si tu passes par ici, merci pour ce conseil précieux!

Ce tome-ci est un hors-série qui concerne seulement les personnages masculins à savoir les pionniers de Mars avant et pendant leur audition ainsi que avant le lancement de la fusée. L’auteur a eu une excellente idée car en lisant le tome 2 je me disais justement « c’est dommage qu’il n’y ai pas ce point de vue masculin ». Maintenant c’est fait!

Ces personnages mystérieux pour nous lecteurs, se sont ouvert à nous à travers cette lecture. On connait leur secret, ce qu’ils étaient avant le programme. J’ai découvert les faces cachés des pionniers. Sauf une, celle de Marcus qui reste toujours mystérieuse et secrète. On ne sait pas vraiment grand chose du personnage et certainement cela qui fait son charme.

L’écriture de l’auteur est toujours aussi agréable et on ne se lasse vraiment pas de ses écrits. Son écriture est légère, fluide et nous transporte dans un voyage vers Mars. On est plongé dans un univers hors du commun.

Comme le début de cette saga, ce tome ci est une perle. J’ai adoré changer de point de vue. Et j’en ai appris plus sur les personnages.

Ma note: 

5

[Chronique] Phobos II

  • Titre: Phobos
  • Auteur: Victor Dixenphobos tome 2
  • Genre: Science-fiction/ Dystopie
  • Edition: Robert Laffont (Collection R)
  • Description: 490 pages
  • Prix: 17.90 euros

Synopsis:

Reprise de la chaîne Genesis dans 3 secondes…, 2 secondes…, 1 seconde…

Ils croyaient maîtriser leur destin. Ils sont douze pionniers du programme Genesis. Ils pensaient avoir tiré un trait sur leur vie d’avant pour devenir les héros de la plus fabuleuse des odyssées. En réalité, ils sont les victimes de la plus cruelle des machinations.

Elle croyait maîtriser ses sentiments. Sur Mars, Léonor espérait trouver la gloire et, pourquoi pas, l’amour. Elle pensait pouvoir ouvrir son cœur sans danger. En réalité, elle a ouvert la boîte de Pandore du passé.

Même si les souvenirs tournent au supplice, il est trop tard pour oublier.


Mon avis:

J’ai commencé la lecture du tome 2 tout de suite après le tome 1. Ce à quoi je ne m’attendais pas c’est que l’on continue l’histoire exactement là où elle s’est arrêtée.

Ce tome est surprenant et l’on ne s’attend pas vraiment à ce qu’on va y découvrir. Il est aussi addictif que le premier. Surtout, on lâche pas le livre avant le dernier mot de la dernière page. Quand on plonge dans le paysage de Mars on n’en sort pas indemne. On est dans une ambiance angoissante, on ne sait pas vraiment ce qu’il va advenir de nos protagonistes.

Dans ce deuxième tome, beaucoup de liens d’amour et d’amitié se créent.  Tout au long du roman, on voit les personnages se rapprocher. Il y a certains personnages qui restent en retrait et d’autres qui s’affirment plus et se montre au grand jour.

L’intrigue tourne un peu en rond au début. Alors que les personnages doivent se mettre d’accord, on voit bien une scission en deux groupes: le premier qui veut retourner sur Terre et se venger de Serena et le second qui veut poursuivre sa vie sur Mars et trouver une solution pour survivre. Les personnages ne trouvent d’issus à leur situation puis on décèle une ouverture dans le complot dont ils sont victime et on voit un meilleur avenir pour nos 6 couples.

En plus de suivre nos 6 couples de pionniers, on suit la diabolique Serena et son amant/disciple Arthur Montgomery. On la déteste de plus en plus au fur et à mesure que l’intrigue avance. Sa cruauté augmente; De plus elle est agaçante quand on le voit des yeux de Léonor et des autres.

Les personnages que j’ai aussi aimé suivre sont Harmonie McBee, qui n’est pas du tout comme sa mère, et Andrew Fisher. Deux personnages qui forment un duo de choc pour aider nos héros. Ils se lient d’amitié pour sauver les pionniers de Mars. Ce sont deux personnages que tout oppose, à part le fait que Serena les recherche pour les détruire. A eux deux ils savent trop de chose, et ils sont à éliminer selon Serena.

Et puis la fin, vous voulez qu’on en parle? Cette fin dont personne ne s’attend. Cette fin qui nous brutalise le cœur. Maintenant je n’attend que la suite, le troisième 3, pour connaître la suite; autant dire le mois prochain :/

En bref, un deuxième tome qui annonce une merveilleuse suite. On a hâte de retrouver nos personnages, et de suivre leur aventure sur Mars, la planète rouge.

Ma note: COEUR

[Chronique] Phobos I

  • Titre: Phobos
  • Auteur: Victor Dixenphobos tome 1.jpg
  • Genre: Science-fiction/ Dystopie
  • Edition: Robert Laffont (Collection R)
  • Description: 433 pages
  • Prix: 17.90 euros

Synopsis:

Six prétendantes. Six prétendants. Six minutes pour se rencontrer. L’éternité pour s’aimer. 

Ils veulent marqué l’histoire avec un grand H. Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

Elle veut trouver l’amour avec un grand A. Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour….

Même si le rêve vire au cauchemar il est trop tard pour regretter. 


Mon avis:

J’ai commencé ce roman après tout le monde, avec un temps de retard je l’avoue. Mais comme on le dit toujours: vaut mieux tard que jamais! Avec ce synopsis qui m’a alléché, je tremblais d’impatience de me lancer dans la lecture de ce livre.

Une télé-réalité sur Mars sous forme de voyage pour conquérir et coloniser l’espace. Quoi de mieux? C’est original et novateur, et nous fait voyager avec les prétendants et prétendantes du programme.

La lecture est addictive et passionnante. Qui aurait pu penser à une télé-réalité sur Mars? Il n’y a que Victor Dixen pour créer cet univers! Son écriture, juste magnifique et agréable à lire, nous permet l’évasion dans un nouvel univers: la conquête de la planète Mars.

Les personnages sont attachants. Personnages blessés par la vie, en candidatant pour le programme Genesis, ils veulent se reconstruire. Personnellement je me suis senti touché par leur histoire à chacun.  Le fait qu’il n’y ai pas le point de vue des prétendants les rend très mystérieux et on a encore plus envie de les découvrir personnellement. On connait leur histoire grâce aux informations qu’ils donnent aux filles lors de leur échanges, mais on ne sait pas ce qu’ils pensent des prétendantes contrairement à elles.  Il manque d’après moi, juste le point de vue des personnages masculins, à savoir les six prétendants. Cela apporterait un petit plus. Mais encore une fois c’est selon moi.

Le personnage que j’aime beaucoup est celui de Léonor, d’où on a le point de vue du côté des prétendantes. Elle n’a pas été gâtée par la vie et la « Salamandre » ne l’aide pas dans sa vie, au contraire elle la complique. On a de l’empathie pour elle et on aimerait l’aider dans ses choix.

En étant lecteur on connait l’entièreté de l’histoire, à savoir ce qui se passe dans le vaisseau. On connait ce qui se passe sur la chaîne Genesis comme les spectateurs. Et ce qui se passe dans les locaux de Cap Canaveral: les coulisses du programme et les messes basses des organisateurs. On sait donc ce qui est prévu et on connait le coté tragique de l’expédition. On se demande vraiment ce qui va arrivé: la vie miraculeuse ou la mort prédite de nos personnages? Ça donne un rythme intéressant à l’histoire.

Un dernier point que je ne vais qu’effleurer pour ne pas vous spoiler, c’est la fin. L’auteur sait très bien y faire pour amener le suspense jusqu’à la fin, la dernière page, le dernier mot.

En bref, c’est excellente lecture originale et addictive à souhait et peuplé de personnages attachant. Un voyage vers Mars que l’on ressent tout comme si l’on était à bord du vaisseau avec les personnages.

Ma note: COEUR

Etant donné que ce livre est un énorme coup de cœur, je vais me mettre de suite à la lecture du tome 2.

[Chronique] The book of Ivy II

  • Titre: The revolution of ivy
  • Auteur: Amy Engeltherevolutionofivy.jpg
  • Genre: Dystopie
  • Edition: Pocket Jeunesse
  • Description: 282 pages
  • Prix: 6.95 euros

 


Synopsis:

Au-delà de la barrière, l’hiver approche. Il va me falloir trouver des vivres, un abri. Et des alliés. Mais je dois aussi faire un choix: oublier ma vie d’avant, me venger de ceux qui m’ont trahie .. ou mener une révolution?

Je ne suis plus une Westfall ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre.


Mon avis:

Le roman commence et reprend là où s’est terminé le premier tome. Ivy a été bannie de la ville et a passé la barrière. Elle ne peut plus faire marche arrière. Tout le monde l’a trahie, même les membres de sa propre famille, qu’y n’ont rien fait pour la sortir de ce faux pas.

L’héroïne se retrouve seule, a tenter l’aventure dans l’inconnu. Un endroit qu’elle ne connait pas, dont elle ne sait rien. Perdu au milieu de nulle part, à ne pas savoir où aller.

Ce second tome est dans la continuité du premier tome donc on est directement plongé dans l’histoire. Etant donné que je l’ai lu à la suite du tome 1 c’est pour moi, comme si je n’avais pas fini le premier.

J’ai beaucoup aimé ce roman, notamment pour ses nombreux rebondissements. Il y a certains moments qui ont été prévisible comme le passage avec Mark Laird, mais cela reste tout de même une belle lecture.

Quand on commence on ne lâche plus le roman et les pages défilent sans même qu’on s’en rende compte. De plus nous retrouvons les personnages de Ivy et Bishop, qui sont mes personnages favoris du livre. On fait aussi de nouvelles rencontres, avec les personnages de Ash et Caleb, avec qui Ivy va former une petite famille.

Dans le roman l’esprit de famille est beaucoup présent mais par différents aspect comme la loyauté qu’on a envers les siens ou les relations qu’on nouent avec des gens qui font que l’on a une deuxième famille. La famille de sang et la famille qu’on se construit, qu’on choisis. La est tout le questionnement de l’histoire: le sang ou l’amour des autres?

Dans ce deuxième l’intrigue avance vite et on est surpris sur certaines chose dont je tairais ce qui se passe. C’est un très bon roman, que je conseil de lire en hiver. Pourquoi? Parce que l’histoire se déroule en hiver et auprès d’un bon feu ce doit être une lecture merveilleuse.

Si ce deuxième tome est une belle lecture, il n’en reste que j’ai préféré le tome 1. Cette duologie remporte tout de même une place dans mes saga coup de cœur.

Ma note: 5